La première dame et le SNS annoncent la deuxième journée d’implants cochléaires pour les enfants malentendants

Dans le but de continuer à promouvoir l’inclusion des enfants souffrant de déficience auditive, le Bureau de la Première Dame, présidé par Raquel Arbaje, en collaboration avec le Service National de Santé (SNS), a annoncé ce mardi le deuxième jour du programme d’implant cochléaire.

Dans sa première phase, ce projet, qui se déroule depuis décembre 2022, a bénéficié à 15 enfants à faibles revenus qui ont reçu des traitements et des thérapies.

« Aujourd’hui, nous faisons un pas de plus pour offrir au plus grand nombre possible d’enfants malentendants la possibilité d’entendre et, par conséquent, de développer leur capacité à parler et, à l’avenir, de rejoindre la salle de classe sur un pied d’égalité avec leurs pairs. Cet effort est le plus cher à tous ceux qui, en unissant leurs forces, ont mis à la disposition d’enfants socialement vulnérables ce qui leur aurait été impossible autrement », a déclaré la Première Dame.

Le Service national de santé (SNS), sous la direction du Dr Mario Lama, en tant que prestataire de services de santé publique, est le bras opérationnel du programme d’implant cochléaire, qui vise à réduire les taux d’abandon scolaire et à faciliter le développement du langage dès le plus jeune âge.

Le Dr Mario Lama a réitéré l’engagement du SNS à contribuer à la santé des enfants et des personnes les plus vulnérables. Il a souligné que « ce programme contribue au bien-être de ces enfants et de leurs familles, nous continuerons donc à travailler pour que davantage d’enfants puissent bénéficier de ce type d’action ».

Dans cette deuxième phase, plus de 60 enfants en bénéficieront, grâce aux contributions de la Banque centraméricaine d’intégration économique (BCIE), avec la remise de 1 000 000 de dollars non remboursables, 135 000 dollars de la Banco Popular Dominicano et 450 000 dollars du Bureau de la Première Dame, avec le soutien du ministère de la Santé. Ces fonds permettront l’acquisition d’un total de 64 appareils cochléaires.

Hostos Rizik, directeur exécutif de la BCIE pour la République dominicaine, a déclaré : « Nous sommes heureux de soutenir des initiatives qui ont un impact direct sur le développement social du pays et le bien-être de ses habitants, et surtout sur les nouvelles générations. Aujourd’hui, ensemble, nous semons un avenir plein d’espoir et d’opportunités pour nos enfants.

Les interventions seront réalisées à l’hôpital pédiatrique Hugo Mendoza et le programme disposera d’une équipe multidisciplinaire composée d’oto-rhino-laryngologistes, d’orthophonistes et d’assistants sociaux.

L’annonce de cette deuxième journée a été faite lors d’une cérémonie dans la salle des congrès du ministère des affaires étrangères, en présence de représentants du ministère de la santé, de membres du cabinet de santé, du directeur du SNS, Mario Lama, d’Hostos Rizik, directeur exécutif du BCIE, de Blanca Conigliaro, coordinatrice du développement des interventions de santé du SNS et de Dhamelisse Then, directeur de l’hôpital Hugo Mendoza.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 10 =

Verified by MonsterInsights