La République dominicaine exigera trois doses pour l’entrée dans plusieurs endroits par omicron

La République dominicaine a ordonné lundi qu’à partir du 31 janvier 2022, seules les personnes de plus de 18 ans ayant reçu trois doses de covid-19 seront autorisées à pénétrer dans les espaces clos publics et privés à usage public, y compris les transports.

Le ministère de la Santé publique a ordonné cette mesure deux jours après avoir signalé que la variante omicron avait été détectée dans le pays.

Une Dominicaine testée positive à l’omicron dans la région sud du Chili
L’avortement toujours interdit en République dominicaine après l’échec du vote
 » La pandémie m’a fait arrêter de lisser mes cheveux bouclés  » : la stigmatisation sociale des  » mauvais cheveux  » en République dominicaine.
En outre, l’agence a autorisé une quatrième dose facultative, six mois après l’application de la troisième, pour le personnel sanitaire et pharmaceutique, les personnes âgées de plus de 60 ans, celles souffrant de comorbidités, les militaires, les policiers, les journalistes et les personnes qui en ont besoin pour des conditions particulières.

L’institution a recommandé, dans une résolution, que ceux qui appliquent la troisième dose le fassent avec un composé différent de celui des deux premières doses. La plupart des personnes inoculées avec deux doses dans le pays ont reçu le vaccin Sinovac.

« Cette dose de rappel ou troisième inoculation peut être administrée trente jours après que la personne a reçu la deuxième dose et il est recommandé que l’administration soit hétérologue, c’est-à-dire qu’il s’agisse d’une application mixte de vaccins », précise le document.

Les personnes qui n’auront pas reçu la troisième dose au 31 janvier devront présenter un test PCR négatif dans les sept jours suivant sa réception pour pouvoir entrer dans les lieux publics et privés à usage collectif.

Les personnes qui ne présentent pas un carnet de vaccination comportant trois doses à la date annoncée se verront interdire l’accès aux restaurants, vignobles, discothèques, clubs, casinos, centres sportifs et tout autre lieu de divertissement.

En octobre dernier, les autorités sanitaires ont pris des mesures similaires pour les personnes qui n’avaient pas reçu deux doses, y compris les mineurs âgés de 12 à 17 ans, qui ne sont pas concernés par la nouvelle disposition.

Le pays a vacciné 5,6 millions de personnes avec deux doses, tandis que 1,4 million ont reçu une troisième dose, selon les données officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 4 =