Heredia, élu au Panthéon de la renommée

Lorsque la discipline de l’haltérophilie a commencé à être l’un des bastions de la République dominicaine aux Jeux d’Amérique centrale et aux Jeux panaméricains, Miosotis Heredia était en première ligne pour aider à gonfler le nombre de médailles.

C’est pourquoi on s’attendait à ce que son élection en tant qu’immortel du sport dominicain soit garantie. C’est exactement ce qui se passera le 14 novembre.

Heredia a été choisie en reconnaissance de ses performances louables lors de compétitions internationales portant les couleurs du drapeau dominicain, a déclaré hier le Dr Dionisio Guzman, président du Comité permanent du Pavillon de la renommée.

« Les mérites de Miosotis en tant qu’haltérophile de haut niveau ont été justement pesés par les membres du Comité permanent qui ont eu l’occasion d’évaluer ses états de service et de le choisir pour l’immortalité sportive », a déclaré Guzman.

Miosotis Altagracia Heredia Abreu, qui est née le 12 décembre 1972 à San Pedro de Macoris, a remporté 17 médailles dans des compétitions internationales, dont un titre de championne et un sous-titre dans des manifestations multisports telles que les Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes et les Jeux panaméricains.

Ses plus grands succès ont été une médaille d’argent aux Jeux panaméricains de Winnipeg en 1999 (Canada) et une médaille de bronze aux Jeux de Saint-Domingue en 2003 dans la catégorie des 69 kg, ainsi qu’une médaille d’or, d’argent et de bronze aux Jeux d’Amérique centrale de Maracaibo en 1998.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + quinze =