Vitoriana Manu Lareo, sur le point de faire ses débuts internationaux avec la République Dominicaine

L’attaquant, qui vient de terminer sa carrière à la Real Sociedad, jouera contre le Nicaragua mercredi et le Paraguay dimanche.

Né d’un père espagnol et d’une mère dominicaine, Manu Lareo est sur le point de faire ses débuts internationaux. L’ancienne attaquante de l’Athletic a déjà disputé plusieurs matchs avec les U17 et U19 espagnols, et aujourd’hui, à 29 ans, elle franchira une nouvelle étape en faisant ses débuts ce mercredi avec l’équipe senior, mais dans ce cas avec la République dominicaine. Il le fera lors d’un match amical contre le Nicaragua. Dimanche, ce sera le Panama.

La joueuse de Vitoria, qui a passé quatre saisons à Lezama (de 2010 à 2014), après avoir été formée à l’Aurrerá de Vitoria, et qui vient de terminer son temps à la Real Sociedad après six saisons, a été recrutée par le nouvel entraîneur de la République dominicaine, l’également espagnol Jose ‘Beni’ Rubido, étant cet appel une surprise pour elle. « Je suis très heureux, ils ont un très beau projet devant eux. Les attentes sont très élevées et les choses sont très claires. Depuis que nous travaillons ici, je suis très à l’aise », a-t-elle déclaré au site web de la fédération.

Elle sera l’une de celles qui feront leurs débuts cette semaine en tant qu’internationale dominicaine senior, tout comme Jazlyn Moya (attaquante du FC Copa USA). « Le groupe a des gens de différents endroits mais l’ambiance est très bonne, il est facile de s’intégrer et c’est important pour ce qui va arriver », dit le joueur basque, qui souligne le grand engagement de toute l’équipe. « Nous avons tous beaucoup de désir et d’illusion et nous travaillons dur chaque jour pour obtenir les matchs et tout ce qui viendra ».

Toutes les joueuses, en plus de l’entraîneur, ancien manager de haute performance de la FIFA et venant de la carrière du Racing de Ferrol, avec une expérience également dans les catégories inférieures de la Fédération de football de Madrid, commencent une nouvelle ère dans le football féminin en République dominicaine. « Cette équipe nationale peut se développer, il y a du talent à l’intérieur et à l’extérieur, ce que nous devons faire, c’est travailler avec lui », a déclaré l’entraîneur, qui n’est en poste que depuis deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + six =