Première journée communautaire de la technologie

Les centres technologiques communautaires (CTC) ont organisé avec succès la première journée technologique communautaire à l’occasion de la célébration du 17e anniversaire de la création de cette institution. Cette journée comprenait des exposés et des conférences destinés à guider les jeunes, les enfants et les adultes sur des questions liées au domaine technologique.

Selon le directeur des CTC, Isidro Torres, cette journée technologique atteint son objectif, puisque le public lié aux écoles et aux polytechniques a participé de manière enthousiaste et massive dans le but de renforcer et de consolider leur formation technique professionnelle.

Parmi les institutions et entités qui ont participé à cette journée, citons le Conseil national pour la promotion et le soutien des micro, petites et moyennes entreprises (Promipyme), la compagnie de téléphone Altice, l’Office gouvernemental des technologies de la communication (Ogtic), l’Institut national de la formation technique professionnelle (INFOTEP), l’université UNAD et l’UNESCO, qui ont abordé des thèmes liés au développement des entreprises et au gouvernement numérique.

Pour sa part, le directeur général de l’Office gouvernemental des technologies de la communication, Pedro Antonio Quezada Cepeda, a déclaré que sa participation à cette journée technologique communautaire, organisée par les CTC, ratifie l’engagement des institutions liées aux TIC à travailler main dans la main pour la transformation du pays.

« Je voudrais féliciter les centres technologiques communautaires, les CTC, pour leur dix-septième anniversaire de promotion du développement humain dans nos communautés. Dans le cadre de mon rôle de directeur général de l’OGTIC, je m’engage à contribuer à la construction de capacités TIC destinées à la croissance des personnes.

Il a déclaré que, depuis l’OGTIC, ils assument la tâche de promouvoir la transformation numérique sur tout le territoire national, « nous sommes l’entité responsable de faire le travail opérationnel de la mise en œuvre des projets technologiques requis par le pays ».

Dans le même ordre d’idées, Porfirio Peralta, directeur général de Promipyme, a fait un discours de motivation basé sur son expérience dans le monde des affaires, racontant qu’il a commencé dans une microentreprise à un très jeune âge.

Il a indiqué que Promipyme développe une série de programmes au profit des micro et moyennes entreprises, pour lesquelles, a-t-il dit, ils travaillent aux transformations dont la République dominicaine a besoin pour créer des milliers de nouveaux emplois.

Il a assuré que les MPME sont les entreprises qui génèrent des emplois à moindre coût, dans un délai très court, distribuent les richesses de manière équitable et se trouvent partout.

Melissa Muñoz, internationaliste et politologue, a parlé du gouvernement numérique comme levier pour l’entrepreneuriat et l’innovation citoyenne.

Pendant ce temps, Luis Valera, directeur du marketing et du recrutement du centre d’entrepreneuriat Ideas Plus, a donné la conférence « Millionnaire en trois mois d’entrepreneuriat », dans laquelle il a expliqué les étapes à suivre pour avoir un entrepreneuriat réussi.

Isidro Torres a rappelé que cette conférence technologique a pour objectif fondamental de guider de nombreux jeunes dans le monde de la connaissance afin qu’ils puissent créer leur propre entreprise et cesser ainsi de faire partie du grand groupe des exclus sociaux.

Le directeur des CTC a déclaré qu’il est essentiel que les jeunes acquièrent des capacités, des compétences et des aptitudes technologiques, car celles-ci leur permettront d’accéder aux entités gouvernementales qui leur fourniront le « capital de départ » pour lancer leurs entreprises.

« Nous sommes plus motivés que jamais pour suivre le chemin de la transformation, ces ateliers technologiques portent déjà leurs fruits, plus de jeunes sont maintenant indépendants et déjà incorporés dans le train du travail et tout cela avec les graines de l’effort, du travail et de la technologie », a déclaré Torres.

Des élèves de Sol Ángeles, San Velero, Ave María, San Roque, María Soriano, Fernollera, entre autres, ont participé à l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − trois =