Asonahores et Banco Popular Présentent une étude Sur les Contributions du Tourisme Dominicain

En République dominicaine, 8 dollars sur 10 gagnés grâce au tourisme restent dans le pays et 60 % de tous les bénéfices ont été réinvestis.

Ce sont deux des principales conclusions de l’étude « Tourisme dominicain : une décennie de contributions 2009-2019 », une recherche présentée par la Banco Popular Dominicano et l’Association d’hôtellerie et de tourisme de la République dominicaine (ASONAHORES), qui fournit des connaissances objectives sur la force et le potentiel du tourisme dominicain et son leadership dans la région.

Selon une étude préparée par le cabinet d’intelligence économique Analytica, au cours de la période étudiée, les entrées cumulées de devises étrangères générées par les dépenses des voyageurs plus les investissements dans le tourisme ont atteint 68,217 milliards de dollars, dont 82% restent dans le pays, compte tenu des sorties pour les importations, la publicité étrangère et la rentabilité des investissements.

Les investissements étrangers cumulés dans le secteur ont dépassé 5 207 millions de dollars, ce qui représente 20 % du total des investissements directs étrangers dans le pays au cours des dix années couvertes par la recherche et 30 % pour les cinq dernières années.

Cette entrée massive de ressources dans l’économie dominicaine s’explique parce que l’arrivée de visiteurs au cours de la décennie a dépassé 65 millions, 7,5 millions en 2019, avec une dépense totale de 63 000 millions de dollars US. Cela représente une augmentation de 68 % au cours de la période. Dans le même temps, l’activité de croisière à elle seule a augmenté de 121 %, tandis que les arrivées par avion ont été deux fois plus nombreuses que dans le reste des Caraïbes.

L’augmentation du flux de visiteurs a entraîné une augmentation de 16 372 chambres au cours de la dernière décennie, qui a atteint 82 221 en 2019. Dans le même temps, le taux d’occupation des hôtels a augmenté de plus de 11 points, passant de 66% en 2009 à 77,5% en 2018, avant la crise médiatique.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la République dominicaine générée par la demande des touristes a présenté une croissance moyenne de 8,01%. Les activités privées liées directement ou indirectement au tourisme représentent 13% du PIB. Un chiffre qui s’élève à environ 16% si l’on tient compte de l’activité publique et du tourisme intérieur.

La recherche indique que grâce à l’activité touristique, 573 000 emplois ont été générés dans le pays, directement et indirectement, ce qui correspond à 12,3% de tous les emplois du pays.

En termes de taxes, le tourisme a contribué à hauteur de plus de 400 000 millions de RD$ en taxes, soit une moyenne de 1,28% du PIB chaque année. Et il est le pilier de la balance des paiements, contribuant à l’accumulation de réserves internationales.

Le rapport a été présenté lors d’une réunion avec des représentants des médias et des leaders d’opinion publique à laquelle ont participé le ministre du Tourisme, M. David Collado, le président exécutif de Banco Popular, M. Christopher Paniagua, le président d’ASONAHORES, M. Rafael Blanco Tejera, le président du CONEP, M. Pedro Brache, le vice-président exécutif d’ASONAHORES, M. Andrés Marranzini, entre autres chefs d’entreprise.

« Cette importante industrie s’est toujours efforcée de maintenir et d’élever la position prestigieuse atteinte dans la région, malgré les différents défis que cela implique. Cette détermination a servi d’inspiration pour faire face aux effets générés par COVID-19, le plus grand des défis au niveau mondial », a déclaré le président d’ASONAHORES.

 » Tourisme dominicain : une décennie de contributions 2009-2019  » est la deuxième étude sectorielle présentée conjointement par les deux institutions, qui avait été précédée par le rapport  » Tourisme dominicain, une mer d’opportunités « , publié en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 10 =