L’Espagne annonce l’ouverture des frontières au tourisme international le 7 juin

Les personnes ayant reçu un médicament autorisé par le régulateur européen ou l’OMS pourront entrer sur le territoire espagnol, qu’elles proviennent ou non d’un pays considéré comme à risque.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a annoncé ce vendredi matin que les personnes ayant reçu le calendrier complet de vaccination, de n’importe quel pays du monde, pourront voyager en Espagne à partir du 7 juin. « Toutes les personnes vaccinées sont les bienvenues dans notre pays », a déclaré le président lors du salon du tourisme Fitur à Madrid, le deuxième plus important au monde.

Ainsi, les citoyens de tout pays avec lequel la liberté de circulation n’a pas encore été rétablie pourront voyager à condition d’avoir été vaccinés avec un médicament approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) ou l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les vaccins autorisés sont ceux de Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Jansenn et Sinopharm, mais l’OMS prévoit d’approuver d’autres médicaments au cours du mois de juin.

En outre, à partir de lundi prochain, le 24 mai, les citoyens du Royaume-Uni, qui est le plus grand émetteur de touristes étrangers en Espagne, pourront entrer dans le pays sans contrôle sanitaire même si leur voyage n’est pas indispensable. Il rejoint une liste qui comprend également l’Australie, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande et la Chine.

Pour les citoyens de l’Union européenne, à partir du 1er juillet, ils auront à leur disposition le certificat Covid, un document qui permettra de voyager dans l’espace communautaire sans restrictions à ceux qui sont vaccinés, ont passé l’infection au covid-19 ou ont un test négatif.
La clé de la reprise économique post-covension

Selon M. Sanchez, l’Espagne recevra cet été un nombre de touristes qui représentera entre 30 % et 40 % des visiteurs arrivés durant l’été 2019, le dernier avant la pandémie de coronavirus.

En outre, il estime qu’au total, d’ici la fin de l’année, ce chiffre pourrait atteindre 60 ou 70 % des 83,7 millions de voyageurs qui ont visité le pays il y a deux ans. Il y a une semaine, le ministre du tourisme, Reyes Maroto, était un peu moins optimiste et prévoyait un total de 45 millions de touristes en 2021.

Avant la pandémie de coronavirus, le tourisme contribuait à hauteur de 12,4 % au PIB espagnol, selon les données de 2019. Cependant, en 2020, avec la fermeture des frontières et les mesures restrictives pour juguler la crise sanitaire, il a subi une chute drastique qui a plongé à 5,5%.

L’ouverture des frontières qui commence maintenant est un soulagement pour le secteur et on s’attend à ce qu’elle le soit aussi pour l’emploi, alourdi par la fermeture des établissements d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + dix-sept =