Qui demande le plus de visas pour résider en République dominicaine?

L’immigration est l’un des problèmes auxquels sont confrontés certains pays, en raison des conditions socio-économiques ou du manque d’opportunités générées dans les pays d’origine des émigrants. La République dominicaine, comme les autres latitudes, accueille les citoyens étrangers pour autant qu’ils respectent les conditions légales établies.

Dans le pays, les étrangers ont la possibilité de demander un visa de résidence dans le but d’obtenir un permis temporaire, permanent ou définitif. Ces dernières années, la République dominicaine est devenue la seconde résidence des investisseurs étrangers, principalement dans le tourisme, l’immobilier et les zones franches.

Selon la loi sur les migrations 285-04, la présence d’étrangers sur le territoire national est réglementée dans le but que tous soient en situation régulière dans le pays, tant qu’ils remplissent les conditions d’entrée ou de séjour.

La République dominicaine a été une destination de politiques ouvertes pour les citoyens d’autres nations, selon l’avocat spécialisé dans les questions d’immigration Javier Gómez, qui explique que ce phénomène s’accentue avec l’entrée de personnes disposant d’un capital économique, ce qui les rend intéressées à résider sur le territoire dominicain.

L’expert juridique précise que la migration dans le pays est réglementée correctement, « bien qu’elle puisse avoir des améliorations significatives et plus étendues, mais étant donné la forte migration haïtienne, ce n’est pas si facile pour le pays ».

Qui est candidat ?

Avec un total de 2 911 résidences délivrées de 2019 à septembre 2021, Haïti est en tête de liste, selon les statistiques de la Direction générale des migrations. Le fait que les deux nations soient unifiées sur une seule île, ajouté à la crise politique et sociale qui s’est aggravée dans le pays voisin, fait que les Haïtiens sont devenus les principaux immigrants sur le territoire dominicain.

L’exode massif de citoyens des États-Unis vers la République dominicaine est orienté vers l’investissement immobilier dans les principales destinations touristiques du pays. De 2019 à septembre de cette année, un total de 1 269 cartes permanentes ont été délivrées à des citoyens du pays nord-américain.

Pour la même période, les citoyens colombiens ont obtenu 1 154 résidences dominicaines, ce qui en fait le principal pays d’Amérique du Sud qui préfère émigrer vers le pays des Caraïbes.

Entre la République dominicaine et l’Europe, il existe des liens de coexistence depuis l’époque coloniale. Actuellement, la croissance du tourisme dominicain a conduit les citoyens du continent européen à s’intéresser aux investissements dans les infrastructures hôtelières. De 2019 à septembre 2021, les Espagnols ont obtenu 1 017 visas de résidence permanente, tandis que les Italiens et les Français ont obtenu respectivement 823 et 480 cartes.

En raison de la crise politique au Venezuela, la République dominicaine a accordé à ces citoyens 862 visas de séjour sur le territoire national pour la même période.

Cultures liées

La Chine et la République dominicaine sont liées par des relations commerciales. Dans le pays, les citoyens originaires d’Asie sont très connus dans les secteurs de la gastronomie, du commerce et de l’hôtellerie.

La population orientale est très présente dans le pays. En 2004, un quartier chinois a été créé pour établir et promouvoir le commerce et la culture asiatiques dans la ville de Saint-Domingue. De 2019 à aujourd’hui, les Chinois ont obtenu un total de 822 résidences permanentes.

En outre, d’autres immigrants comme les Cubains (451), les Allemands (386), les Canadiens (336) et les Argentins (209) souhaitent résider en République dominicaine.

Coûts

La demande de résidence dans le pays représente un revenu important. Actuellement, selon le site web de la Direction générale des migrations, les frais de demande s’élèvent à 12 000 RD$. En outre, les demandeurs doivent se soumettre à des examens médicaux effectués par l’entité, qui coûtent 4 500 RD$ pour les adultes et 3 000 RD$ pour les enfants de moins de 10 ans.

À lire également

Comment obtenir sa résidence en République Dominicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − neuf =