Selon le WTTC, le tourisme dans les Caraïbes se développe à un rythme accéléré

Selon M. Simpson, les Caraïbes « sont la région du monde qui dépend le plus du tourisme international ».

La contribution du secteur des voyages et du tourisme a augmenté de trois pour cent au cours de la période 2010-2010, mais ce progrès a été réalisé tout en réduisant l’impact des gaz à effet de serre, qui n’a augmenté que de 1,4 pour cent.

Cette performance est consignée dans un rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) et du Centre mondial du tourisme durable, basé en Arabie saoudite.

Selon le rapport sur l’impact économique du WTTC, les Caraïbes, la région la plus dépendante du tourisme au niveau mondial, a réalisé une reprise de près de 37 pour cent de sa contribution au PIB en 2021, atteignant près de 40 milliards de dollars US. Toutefois, cette contribution est encore inférieure de 36 % aux niveaux antérieurs à la pandémie.

Au cours de la même année, en plus d’être la deuxième région la plus avancée dans la reprise du secteur des voyages et du tourisme, derrière l’Asie du Sud, le tourisme des Caraïbes n’a généré que 1,4 % du total des émissions mondiales du secteur.

À l’échelle régionale, le secteur a été responsable de 17,8 % des émissions totales, soit 8 % de moins que les chiffres enregistrés en 2019.

Julia Simpson, présidente et directrice générale du WTTC, a déclaré que les Caraïbes « sont la région du monde la plus dépendante du tourisme international. L’économie et l’avenir de la région dépendent d’un secteur touristique florissant et de plus grands partenariats public-privé.

« Nous pouvons désormais fournir aux gouvernements des Caraïbes les informations complètes dont ils ont besoin pour mettre en place un secteur du voyage et du tourisme plus durable et plus résilient.

« La croissance du secteur du tourisme peut s’accompagner d’actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais pour atteindre nos objectifs, nous devons prendre des mesures plus importantes et plus audacieuses pour réduire nos émissions absolues.

« Nous avons besoin du soutien des gouvernements pour accélérer la production de carburants d’aviation durables et de sources d’énergie renouvelables, qui auront un impact significatif sur notre empreinte. »

Parmi les mesures prises par le WTTC pour réduire progressivement les émissions de gaz à effet de serre, citons le lancement de la feuille de route Net Zero pour le secteur du voyage et du tourisme, qui contient des initiatives permettant au secteur de ne plus générer d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

L’agence continue également de publier des données de recherche sociales et environnementales révolutionnaires dans le cadre de son rapport sur l’impact social et environnemental.

Source: Mitur.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 2 =

Verified by MonsterInsights