Des compagnies aériennes jamaïcaines vont ouvrir des vols directs vers RD

Feu vert des compagnies aériennes jamaïcaines pour des vols directs vers la République dominicaine

La Jamaïque et la République dominicaine ont convenu de lancer des vols directs entre les deux pays, faisant ainsi un pas de géant dans le domaine de la connectivité aérienne entre les deux pays des Caraïbes.

Après une année d’efforts diplomatiques de la part de l’ambassade de la République dominicaine à Kingston, le gouvernement dominicain a réussi à obtenir l’autorisation officielle du gouvernement jamaïcain, donnant ainsi le feu vert aux compagnies aériennes dominicaines pour exploiter des vols commerciaux directs entre les deux territoires.

Ce développement est sans aucun doute une réalisation diplomatique importante. L’ambassadrice dominicaine en Jamaïque, Angie Martinez, a exprimé avec beaucoup d’enthousiasme que « l’autorisation des vols directs entre la République dominicaine et la Jamaïque représente un grand succès diplomatique pour notre ministère des affaires étrangères, et est une source de grande satisfaction pour cette ambassade.

Il s’agit d’une étape importante pour la connectivité aérienne entre les deux pays, qui marquera un avant et un après dans les relations bilatérales, en renforçant les relations d’échanges politiques, commerciaux, d’investissement, touristiques et culturels ».

Depuis 2021, l’un des objectifs fondamentaux de l’ambassade dominicaine en Jamaïque est de parvenir à une plus grande connectivité entre la République dominicaine et la Jamaïque, raison pour laquelle un vaste et intense programme de travail a été élaboré en Jamaïque pour y parvenir.

L’ordre du jour prévoyait une coordination avec les ministères des affaires étrangères, du tourisme, de l’investissement et du commerce et des transports, ainsi qu’avec l’autorité de l’aviation civile de la Jamaïque, entre autres. L’ambassadeur Martinez a même évoqué cette demande avec le Premier ministre jamaïcain Andrew Holness.

L’envoyée dominicaine a admis que la route était semée d’embûches et qu’elle y a consacré beaucoup d’efforts et d’énergie depuis le début de son mandat.

Disposer d’un vol direct reliant les deux pays est une nécessité et un rêve pour tous ; un rêve qui, très bientôt, cessera de devoir prendre jusqu’à 20 heures pour se rendre d’un pays à l’autre et de payer des sommes exorbitantes en billets d’avion. La Jamaïque et la République dominicaine seront enfin reliées par un vol direct d’une heure seulement, et à un prix très compétitif qui permettra une promotion meilleure et plus efficace du tourisme, et la possibilité pour les ressortissants des deux pays de faire des voyages de week-end entre les deux îles », a-t-il déclaré.

L’ambassade dominicaine a été informée de la décision favorable d’accorder l’autorisation par une communication officielle du gouvernement jamaïcain.

L’ambassadeur Martinez a remercié les autorités jamaïcaines pour tout leur soutien, ainsi que les nombreuses personnes qui, dans les coulisses, au sein des secteurs public et privé, ont sans aucun doute joué un rôle de promoteur et de facilitateur pour faire de ce projet une réalité.

Dans sa lettre de réponse adressée à Nari Williams-Singh, directeur général de l’autorité de l’aviation civile de la Jamaïque, M. Martinez déclare : « Au nom du gouvernement de la République dominicaine, de son ministère des affaires étrangères, de l’autorité de l’aviation civile dominicaine et en mon nom, je souhaite adresser mes sincères remerciements au gouvernement de la Jamaïque, en particulier au ministère des transports et des mines, et à l’autorité de l’aviation civile de la Jamaïque, pour l’autorisation accordée aux compagnies aériennes dominicaines d’effectuer des vols entre la Jamaïque et la République dominicaine, en attendant la signature de l’accord sur les services aériens. Je tiens en particulier à vous exprimer ma gratitude, M. Williams-Singh, pour le vif intérêt que vous avez porté à ce projet. Cette démarche révolutionnera l’intégration entre la Jamaïque et la République dominicaine et constituera un tournant important dans le renforcement des liens d’amitié et l’accroissement des relations bilatérales entre les deux nations, notamment dans le domaine du commerce, des investissements et du tourisme. Je me réjouis de la signature de l’accord sur les services aériens, qui marquera la consolidation de ce moment capital de notre histoire ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 + 10 =