Les Russes volent vers la République Dominicaine, Cuba observe

Dans une semaine, les compagnies aériennes russes commenceront à desservir trois destinations en République dominicaine, une décision qui profite à ce pays des Caraïbes, mais qui pourrait nuire à l’un de ses voisins : Cuba, car les touristes du pays eurasien pourraient troquer Varadero et Cayo Coco pour Punta Cana.

Auparavant, la compagnie Azur Air a commencé à desservir La Romana le 9 août, dans le but d’augmenter les arrivées de touristes et de s’ouvrir aux échanges commerciaux, un souhait de longue date de l’ambassadeur de ce pays des Caraïbes à Moscou, Hans Dannenberg Castellanos.

Parallèlement, deux autres compagnies aériennes, Nordwind et Royal Flight, ont été autorisées par le gouvernement dominicain à opérer de Moscou à Puerto Plata, Samaná et Punta Cana, tandis que la compagnie nationale russe, Aeroflot, est autorisée à desservir la dernière de ces trois destinations.

Ces derniers jours, le diplomate a précisé que « nous sommes ouverts à toute autre compagnie aérienne qui souhaite desservir la République dominicaine sur une base régulière ou charter. Nous avons une politique de ciel ouvert avec la Russie », et a ajouté que « toute compagnie aérienne qui demanderait d’autres routes serait autorisée immédiatement, en moins de 30 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 − cinq =