Le 1er congrès ibéro-américain contre le burnout se tiendra en RD

La République dominicaine accueillera l’année prochaine le premier congrès ibéro-américain contre le burnout, qui traitera de l’impact de ce phénomène dans les entreprises et des risques pour les travailleurs, ont annoncé jeudi ses organisateurs.

L’événement, qui se tiendra du 29 juin au 2 juillet 2023 à La Romana (à quelque 120 kilomètres de Saint-Domingue), réunira des centaines de professionnels, de chefs d’entreprise, de cadres supérieurs, de responsables des ressources humaines, de coachs et de professionnels de la santé et de la santé mentale d’Amérique latine, des États-Unis et d’Europe.

Parmi les participants internationaux figuraient la psychologue espagnole Alejandra Vallejo-Nágera, le stratège américain d’origine cubaine Andrés Cala et l’écrivain britannique Carl Honoré, du mouvement « Slow Down », selon un communiqué de presse des organisateurs de la conférence, la Fondation Vacation is a Human Right.

L’organisation promeut la « pause consciente » comme une habitude quotidienne et un mode de vie, ce qui permet d’avoir des employés moins épuisés et moins stressés, et donc des environnements plus agréables et humanisés.

En janvier dernier, note la note, est entrée en vigueur la dernière révision de la classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui stipule que le syndrome d’épuisement professionnel est un problème lié au travail.

« Ce trouble a un impact sur la capacité des gens à travailler et l’altère. Elle affecte la qualité du travail, la satisfaction professionnelle, la motivation, l’engagement, le travail d’équipe et la cohésion », a déclaré Ramón Tallaj, président de l’organisation Somos Community Care, basée à New York.

Parmi les autres participants à la conférence sur l’épuisement professionnel figurent le neuroscientifique espagnol Nestor Braidot, l’expert italien en leadership Aldo Civico et le psychologue américain Michael Leiter.

Le congrès sera soutenu par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), les ministères dominicains du tourisme et de la santé et la mairie du district national de la République dominicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatorze + un =