Grâce aux accords de libre-échange, la République dominicaine a importé 2,678 milliards de dollars américains en 2021

La République dominicaine est signataire de plusieurs accords de libre-échange au niveau international qui facilitent l’exportation et l’importation de marchandises avec un traitement préférentiel.

Depuis 1985, le pays a mis en œuvre des accords commerciaux avec des traités complets, permettant ainsi l’expansion et la diversification des échanges de biens et de services.

Les accords commerciaux permettent au pays d’échanger des produits de grande consommation, des matières premières, des matériaux miniers, des véhicules et des pièces détachées, à des conditions tarifaires spéciales.

Les données disponibles auprès de la Direction générale des douanes (DGA) indiquent qu’entre janvier et octobre 2021, la République dominicaine a échangé des marchandises pour un montant de 29 422,22 millions de dollars US. 66,8% correspondaient à des importations (19 683,39 millions de dollars) et 35,2% à des exportations (9 738,83 millions de dollars) jusqu’à cette date.

La République dominicaine a signé des alliances commerciales avec des pays d’Amérique centrale (Costa Rica, Guatemala, Honduras, El Salvador et Nicaragua en 1998) et avec les États-Unis et le même bloc d’Amérique centrale (DR-Cafta en 2004).

Il existe également un accord de portée partielle avec le Panama (AAPP), l’accord de partenariat économique avec l’Union européenne connu sous le nom d’APE, et l’accord de libre-échange avec la Communauté des Caraïbes (Caricom). En vertu de ces traités, le pays a importé des produits d’une valeur de 2 678,21 millions de dollars américains entre janvier et novembre 2021.

Le DR-Cafta a été l’accord avec le montant le plus élevé d’importations pendant cette période, avec 71% du total (1 914,09 millions de dollars). Sur ce montant, 28,4 % correspondaient à l’entrée de véhicules terrestres, de leurs pièces et accessoires pour une valeur de 543,2 millions de dollars US.

Les 13,8%, soit environ 264,41 dollars, correspondent à l’importation de viande et d’abats comestibles et 5,1% à l’importation de combustibles minéraux et de leurs dérivés, pour un total de 97,6 millions de dollars. Les 52,7% restants correspondaient à l’entrée des denrées alimentaires, des matériaux miniers, des produits chimiques et des vêtements.

Les États-Unis sont le pays signataire dont les échanges commerciaux sont les plus importants dans le cadre de l’accord, avec des importations d’un montant de 1 672,71 millions de dollars. Cela représente 87 % du total.

Du Costa Rica, des produits d’une valeur de 118 millions de dollars américains ont été importés, ce qui représente 6,2 %. Du Guatemala, quelque 4,8 millions de dollars, soit 2,5% ; du Salvador, 33,4 millions de dollars, soit 1,9% ; du Honduras, 24,2 millions de dollars, soit 1,2% ; et du Nicaragua, 1,42 million de dollars, soit 0,6%.

L’accord de partenariat économique (APE/EPA), entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, a constitué le deuxième flux de produits le plus important, avec 20,1% des importations totales au cours de la période analysée, soit 561,51 millions de dollars US.

Le lait, les produits laitiers, les œufs et le miel naturel ont été importés pour 91,9 millions de dollars US dans le cadre de l’accord. De plus, des céramiques d’une valeur de 80,86 millions de dollars américains et des boissons, des liquides alcoolisés et du vinaigre d’une valeur de 50,75 millions de dollars américains ont été introduits dans le pays.

l’Union européenne
Parmi les pays appartenant à l’APE, l’Espagne est le pays qui a émis le plus de produits vers la République dominicaine, avec 44,8% du total importé, pour une valeur de 251,3 millions de dollars US, suivie de la France avec 51,8 millions de dollars US, correspondant à 9,2%.

L’Italie est le troisième pays avec le montant le plus élevé d’importations dans le cadre de l’accord visé, avec un total de 50,4 millions de dollars US, correspondant à 8,9% du total.

6,5 % des produits importés dans le pays l’ont été dans le cadre de l’Accord de libre-échange centraméricain, pour un total de 173,7 millions de dollars US.

Quelque 39,1 % des importations provenaient du Guatemala, pour un montant de 67,96 millions de dollars US, et 34,3 % du Costa Rica, pour un total de 59,69 millions de dollars US.

Le poste le plus important de ce montant, quelque 26,02 millions de dollars US, correspondait à l’importation de verre et de produits en verre. Un autre montant de 17,20 millions de dollars US pour les savons, les préparations de lavage, les préparations lubrifiantes, les cires artificielles, les cires et préparations pour la dentisterie et la fabrication de bougies.

Entre-temps, dans le cadre de l’ALE, la Caricom a fait entrer dans le pays des marchandises d’une valeur de 18,20 millions de dollars US. Quelque 7,36 millions de dollars US dans les céréales, la farine, l’amidon, la fécule ou le lait et les produits de boulangerie ; 3,46 millions de dollars US dans les matières plastiques et leur fabrication et 3,14 millions de dollars US dans les machines et appareils, les équipements électriques et leurs pièces.

Les 89,2% ont été importés de Trinité-et-Tobago (16,30 millions de dollars US) et 10,7% de la Barbade (1,95 million de dollars US).

Entre-temps, dans l’accord AAPP avec le Panama, les importations, au cours de la période visée, ont totalisé 0,55 USD, pour des produits tels que les préparations de viande, de poisson ou de crustacés, de mollusques et d’autres invertébrés aquatiques.

Pas de changement
Malgré la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les conditions de l’accord de partenariat économique avec l’Union européenne, connu sous le nom d’APE, restent inchangées. De là, des marchandises d’une valeur de 10,05 millions de dollars US ont été importées, notamment des boissons, des liquides alcoolisés, du vinaigre, des véhicules, des tracteurs, des cycles et autres véhicules terrestres, leurs pièces et accessoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × trois =