La République dominicaine est le pays qui a connu la plus forte croissance du nombre de start-ups Fintech dans la région

Le président de l’Asociación Dominicana de Empresas de FinTech (AdoFinTech), Miguel Ángel Adames, a souligné aujourd’hui qu’entre 2017 et 2021, la République dominicaine était le pays avec la plus forte croissance de startups Fintech dans la région Amérique latine et Caraïbes, pour une augmentation de 129 %, selon les données de la Banque interaméricaine de développement (BID).

Il a indiqué que les entreprises de technologie financière ont connu une croissance accélérée dans toute l’Amérique latine, notamment pendant la pandémie.

L’exécutif a déclaré qu’en plus de contribuer à réduire l’écart d’inclusion financière dans la région, le secteur Fintech a été l’un des secteurs recevant le plus d’investissements, attirant 125 milliards de dollars au niveau mondial d’ici 2021.

« En République dominicaine, ils constituent une pièce maîtresse pour stimuler l’économie dominicaine et le processus de relance économique post-pandémie », a-t-il déclaré.

AdoFinTech a applaudi la création du Financial Innovation Hub de la République dominicaine, comme un espace qui permettra de stimuler l’innovation et de profiter des multiples avantages des transformations technologiques qui se produisent dans le secteur financier, renforcées par la Fintech.

L’entité a fait cette déclaration lors du petit-déjeuner d’entreprise d’Adofintech intitulé ¨Innovation réglementaire pour un secteur financier 4.0¨.

La réunion était dirigée par le comité exécutif du pôle d’innovation financière de la République dominicaine et des représentants des institutions qui le composent : la banque centrale et les surintendances des banques, des assurances, des pensions et du marché des valeurs mobilières.

Il a souligné que des espaces tels que les bacs à sable réglementaires et les pôles d’innovation financière sont essentiels car ils permettent aux organismes de surveillance de promouvoir l’innovation dans un environnement à faible risque.

À leur tour, les représentants du comité exécutif du Financial Innovation Hub du pays ont souligné qu’en plus d’être un espace de dialogue et de consultation pour les innovateurs qui souhaitent développer leurs projets dans le secteur financier dominicain, le Financial Innovation Hub permettra aux régulateurs et aux superviseurs de définir des propositions d’amélioration du cadre réglementaire et de traiter les données pour comprendre le développement et les innovations du marché.

Au cours de la réunion, le président d’Adofintech a réitéré l’engagement de l’association qu’il dirige à collaborer avec les institutions publiques et privées pour atteindre l’objectif commun de faire de la République dominicaine le hub régional de référence en matière de Fintech et de technologie.

Il a souligné :  » Pour y parvenir, il est nécessaire que nous unissions nos efforts qui nous permettent de rester à l’avant-garde dans le développement et l’application des nouvelles technologies disruptives : web3, blockchain, big data, réalité virtuelle… Tout cela avec un objectif très clair qui doit toujours être de générer l’inclusion, le développement et le bien-être de toute la population « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un + dix-huit =