Le ministre de l’économie souligne l’importance de la transformation du secteur agricole

S’exprimant sur la nécessité de préserver les terres agricoles face à l’expansion de l’urbanisation, la ministre de l’économie, de la planification et du développement, Pável Isa Contreras, a souligné l’importance de moderniser et de rentabiliser les activités agricoles afin d’enrayer la perte de ces terres et d’attirer davantage de personnes vers cette branche de l’économie.

« La question fondamentale que nous devons nous poser est la suivante : comment faire de l’agriculture une activité rentable et attrayante qui attire les jeunes afin qu’ils comprennent qu’elle peut également générer de la prospérité et être modernisée et modernisable ? », a déclaré l’économiste et chercheuse lors d’une interview à l’émission de télévision El Cafecito République dominicaine, diffusée sur le canal 29 de Teleuniverso.

Isa Contreras a expliqué que cela contribuerait à freiner la tendance des propriétaires de terres agricoles à vendre ces terres à des fins d’urbanisation et a rappelé que cette tâche relève également de la responsabilité des gouvernements locaux.

Il a ajouté que la loi 368-22 sur la gestion des terres, l’utilisation des terres et les établissements humains, promulguée à la fin de l’année dernière, confère au ministère de l’économie le rôle d’accompagner et de renforcer les capacités des gouvernements locaux à gérer les territoires.

Toutefois, le ministre a précisé que les gouvernements locaux sont autonomes dans leur pouvoir de réglementer l’utilisation des terres et que le ministère de l’économie est là pour les soutenir dans cette tâche et pour s’assurer que les plans municipaux d’utilisation des terres sont raisonnables.

Réduction de l’inflation

Le ministre a indiqué qu’après la reprise économique consécutive aux effets de la pandémie et au déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, la République dominicaine a commencé à enregistrer des taux d’inflation compris entre 8 et 9 %.

« Aujourd’hui, en 2023, nous revenons à la normale, ce qui signifie que les prix augmenteront normalement. Nous parions sur un retour à une inflation normale, ce qui signifie que les prix augmenteront d’environ 4 % par an », a-t-il déclaré.

Une croissance respectueuse de l’homme et de la nature

L’économiste et chercheur a réitéré l’engagement de l’administration gouvernementale actuelle à construire une économie qui implique les personnes, afin qu’elles bénéficient des avantages du développement et du bien-être, et qui soit respectueuse de la nature.

Isa Contreras a signalé que ce sujet sera au centre de la deuxième édition des Dialogues sur le Développement, qui aura lieu ce mardi 9 mai à 15h00 au Théâtre de la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM) à Santiago, avec la participation de la vice-présidente de la République, Raquel Peña.

Ce dialogue, modéré par Isa Contreras, aura comme panélistes la présidente du Conseil d’Administration de la Chambre de Commerce de Puerto Plata, Mileyka Brugal ; le directeur exécutif du Plan de Développement Stratégique de la Province d’Espaillat, Santiago Álvarez ; le président de l’Association pour le Développement de Santiago, Fernando Capellán ; et le chercheur Rafael Emilio Yunén.

Source: Mepyd.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − douze =

Verified by MonsterInsights