Le tourisme entame la rénovation de la promenade de Santo Domingo Est

Le président Luis Abinader et le ministre du Tourisme, David Collado, ont commencé lundi les travaux d’amélioration du Malecon de Saint-Domingue Est, qui coûteront près de 500 millions de pesos.

Le projet, dont le budget s’élève à RD$495 119 268,89, consiste à aménager un espace de loisirs sur tout le front de mer de l’avenue España, depuis les installations de la marine jusqu’à l’autoroute Las Americas.

En outre, dans le cadre de cette intervention, les trottoirs seront élargis à 6,50 m de large, afin d’inclure une bande cyclable sur toute la longueur du littoral.

Les travaux, qui deviendront une véritable attraction pour les visiteurs et les habitants de la municipalité de Saint-Domingue Est, seront exécutés sous la supervision du Comité d’exécution des infrastructures dans les zones touristiques (CEIZTUR) du MITUR.

Le président Abinader a souligné l’importance de ces travaux pour l’ensemble de la municipalité de Saint-Domingue Est.

« C’est pourquoi aujourd’hui, je suis heureux de voir comment un espace avec tant d’options comme cette promenade, est transformé pour pousser et dynamiser la zone », a déclaré le président.

Le président Abinader comprend que « cette municipalité a encore beaucoup à offrir, et ne doutez jamais qu’il existe un gouvernement qui sera toujours à vos côtés pour vous pousser dans cette direction. Le changement est dans tout et pour tous ».

1 Picazo Malecòn SDE

M. Collado a souligné l’importance des travaux et l’impact qu’ils auront sur l’ensemble de la communauté, notamment sur les petits commerçants et les micro-entrepreneurs de la région.

« Ces travaux auront un impact direct sur la proposition touristique de Saint-Domingue Est, qui est très diversifiée », a déclaré le fonctionnaire.

« Comme nous l’avions promis aux habitants de Saint-Domingue Est, en octobre 2021 dernier, nous sommes ici, avec le président Luis Rodolfo Abinader Corona, pour commencer les travaux d’amélioration du Malecon de Saint-Domingue Est, répondant ainsi à une demande de longue date de cette communauté », a déclaré le ministre du Tourisme.

L’intervention du projet sur toute la longueur du front de mer comprend une signalisation en bas relief, une bande cyclable à deux voies de 2,50 mètres de large.

Il comprend également un Parador photographique en béton, distinctif du projet, des chemins piétonniers qui relient tous les micro-accents, ainsi que la régénération des espaces verts existants, l’éclairage, la construction de dalots, de ralentisseurs et de remblais pour le bon écoulement des eaux.

L’activité a été suivie par les principales autorités provinciales et municipales, dont la gouverneure, Julia Drullard, et le maire Manuel Jiménez, qui ont apprécié l’importance du travail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × quatre =