Les envois de fonds se sont élevés à 9 856,5 millions de dollars l’année dernière, soit une baisse de 5,2 % par rapport à 2021

La République dominicaine a reçu des transferts de fonds d’une valeur de 9 856,5 millions de dollars au cours de l’année 2022, dont 84,4 % en provenance des États-Unis, a indiqué la Banque centrale dans un communiqué mercredi.

En décembre, l’arrivée d’argent de l’étranger a atteint 944,2 millions de dollars, un chiffre qui représente une augmentation de 0,4 % par rapport au même mois de 2021 et de 43,8 % par rapport à 2019, et qui représente également une augmentation par rapport à la valeur moyenne du même mois pour la période pré-pandémique 2015-2019, qui était de 563,1 millions.

Ce résultat est la troisième augmentation d’une année sur l’autre enregistrée depuis octobre dernier et réaffirme l’établissement du nouveau niveau de flux mensuels de transferts de fonds supérieurs à 800 millions de dollars, des ressources qui ont un effet multiplicateur sur la consommation, l’investissement et le financement des secteurs les plus vulnérables.

Comme dans le reste des mois, les États-Unis ont été en tête des transferts de fonds, qui ont totalisé 671,2 millions de dollars, tandis que l’Espagne a reçu 53,1 millions, soit 6,6 % du total, l’Espagne étant le deuxième pays en termes de nombre total de résidents de la diaspora dominicaine à l’étranger.

Haïti et l’Italie suivent, avec respectivement 1,3 % et 0,9 % des flux reçus, et le reste des envois de fonds provient de Suisse, du Canada et du Panama, entre autres.

En ce qui concerne la répartition de l’argent provenant de l’étranger, la Banque centrale a indiqué que le District national a obtenu la plus grande proportion, avec 34,7 %, suivi des provinces de Santiago et de Saint-Domingue, avec 14 % et 9,2 %, respectivement.

L’institution a souligné dans sa note d’autres recettes en devises étrangères en plus des transferts de fonds, telles que les exportations, qui ont atteint des chiffres records d’environ 14 000 millions de dollars, ainsi que celles liées au tourisme, qui ont dépassé 8 600 millions, et les investissements directs étrangers, proches de 4 000 millions de dollars.

Ces segments, ajoutés à d’autres revenus de services d’environ 3 000 millions, totalisent plus de 39 300 millions de dollars, influençant la stabilité relative du taux de change qui s’est traduit par l’appréciation du peso dominicain de 2,0 % au cours de l’année.

L’entité a souligné que ce flux plus important de devises a également permis l’accumulation de réserves internationales de quelque 14,4 milliards à la fin de 2022, soit 12,8 % du produit intérieur brut (PIB), un chiffre qui dépasse les niveaux recommandés par le Fonds monétaire international (FMI).

Source: Eldinero.com.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + un =