Les importations ont augmenté de plus de 34 % l’année dernière

Les douanes ont indiqué que sur le total des importations, 44,84% correspondent à des biens de consommation.

Plus est acheté par DR-Cafta

Selon la Direction Générale des Douanes (DGA), les importations totales pour la période janvier-septembre 2022, se sont élevées à 23 386,23 millions de dollars, présentant une augmentation de 34,78 %, par rapport à la même période de l’année 2021.

La DGA explique que, si l’on considère les importations hors pétrole, la croissance est de 23,87 %, passant de 14 685,54 millions de dollars en janvier-septembre 2021 à 18 190,89 millions de dollars pour la même période de 2022. En outre, 81,91% des importations sont entrées sous le régime de la mise à la consommation, après avoir atteint 19 155,80 millions de dollars ; 17,68% par les zones franches, celles-ci ont atteint 4 133,91 millions de dollars et les 0,41% restants par les autres régimes, qui ont atteint 96,52 millions de dollars.

81,91 % des importations totales sont entrées dans le pays sous le régime de la mise à la consommation.

Les données de la Revista Comercio de Aduanas indiquent que, sur le total des importations, 44,84 % correspondaient à des biens de consommation, 41,55 % à des matières premières, et les 13,61 % restants à des biens d’équipement. Les biens de consommation ont enregistré une croissance de 27,88 %, tandis que les matières premières et les biens d’équipement ont progressé respectivement de 45,77 % et 28,08 %.

Biens de consommation

Parmi les biens de consommation, le segment des autres biens se distingue avec une part de 13,95 % après avoir atteint 3 261,67 millions de dollars d’importations totales. Suivi par les produits pétroliers blancs (carburants) avec 2.805,43 millions de dollars, pour 12,00 %. Il existe également des produits alimentaires transformés ou semi-transformés (y compris les huiles végétales raffinées). Cette destination a atteint 1 461,07, pour une part de 6,25 %. Entre autres produits.

Dans le cas des matières premières, les importations totales ont atteint un total de 9.718,09 millions de dollars, dont la section classée comme autres matières premières et/ou produits intermédiaires, a atteint 1.316,24 millions de dollars, pour 5,63 % ; autres combustibles non transformés (4,73 %) ; fonderie de fer et d’acier (4,70 %), entre autres. Dans le cas des biens d’équipement, cette destination s’est élevée à 3 182,19 millions de dollars au total, mettant en évidence les pièces de rechange pour machines et équipements avec 1 046,80 millions de dollars, pour 4,48 %, les autres biens d’équipement (4,08 %), pour l’industrie (2,67 %), entre autres.

Accords commerciaux

Les produits les plus importés dans le cadre des accords de libre-échange sont les véhicules, la viande, le fromage, la céramique, l’eau, y compris l’eau minérale et gazeuse, les boissons, les liquides alcoolisés, entre autres.

Selon la Direction générale des douanes, les articles les plus importés dans le cadre de l’accord DR-Cafta étaient les voitures particulières et autres véhicules à moteur : 20,75 %. Pour l’Accord de partenariat économique (APE), les plaques et carreaux en céramique représentaient 10,90 %.

En outre, pour le CAFTA-Amérique centrale : eau, y compris eau minérale et eau gazeuse 14,94% ; pour l’Accord de libre-échange République dominicaine-Communauté des Caraïbes (Caricom) : produits à base de céréales 39,64%.

Enfin, l’Accord partiel d’application avec le Panama avec des produits tels que l’alcool éthylique non dénaturé ayant un titre alcoométrique < 80% avec le 95,33%.

Les documents douaniers indiquent que durant les mois de janvier à septembre 2022, les importations entrant dans le pays dans le cadre des accords commerciaux se sont élevées à 2 373,76 millions de dollars, affichant une croissance de 10,76 % par rapport à la même période de 2021. Les douanes expliquent que dans le DR-Cafta, le pays qui détient la plus grande part est les Etats-Unis avec 59,72% des importations totales.

Exportations dominicaines

Les exportations totales pour la période janvier-septembre 2022, s’élèvent à 9 520,87 millions de dollars, soit une augmentation de 9,64 %, par rapport à la même période de 2021. Pour cette période, 61,81% appartiennent au régime de la zone franche, 35,48% au régime national, 2,41% à l’admission temporaire et le 0,30% restant à la réexportation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + 19 =