Signature d’un accord pour renforcer les capacités des producteurs dominicains

Dans le but de soutenir le secteur dominicain des exportations agricoles dans l’élaboration d’un cadre réglementaire sanitaire et phytosanitaire moderne, le Trade Safe Project (TraSa), financé par le département de l’agriculture de l’ambassade des États-Unis, a signé un accord de travail avec le Centre pour le développement agricole et forestier (CEDAF).

Le partenariat entre le CEDAF et le projet, mis en œuvre par l’International Executive Service Corps (IESC), vise à développer la capacité des producteurs agricoles et des entreprises exportatrices à se conformer aux normes sanitaires et phytosanitaires nationales et internationales, selon un communiqué de presse.

Brian Rudert, directeur du projet TraSa, a déclaré que le CEDAF, depuis sa création, a été un partenaire important et solide tant pour le ministère de l’agriculture que pour l’ensemble du secteur agricole.

« Notre projet veut tirer parti de cette relation importante pour aider les producteurs et les exportateurs, ainsi que le ministère, en améliorant la couverture et la profondeur de l’impact de ses services sanitaires et phytosanitaires », a déclaré M. Rudert.

« Nous sommes honorés de la confiance accordée par le CESE au CEDAF dans cette entreprise, qui nécessitera des réponses urgentes aux défis auxquels le pays est confronté dans le domaine sanitaire et phytosanitaire », a déclaré Santiago Tejada, président du CEDAF, qui a rappelé qu’une mission similaire avait été accomplie avec bonheur lors de la conclusion du programme Exporta Calidad l’année dernière.

Grâce à cet accord, le projet TraSa et le CEDAF formeront les producteurs agricoles d’exportation aux bonnes pratiques agricoles (BPA), ainsi qu’aux exigences de la loi américaine sur la sécurité alimentaire (FSMA) et à la traçabilité, en utilisant la méthodologie des Farmer Field Schools (FFS),

En outre, le CEDAF soutiendra TraSa dans la mise en œuvre d’un programme de subventions pour la recherche agricole sur différents sujets, notamment la production post-récolte, la lutte intégrée contre les parasites, entre autres.

La mission du projet TraSa est d’améliorer l’efficacité, la coordination, la transparence des échanges et la sécurité des produits alimentaires et agricoles en République dominicaine en soutenant des mesures sanitaires et phytosanitaires, des normes et des réglementations fondées sur des données scientifiques et des analyses de risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt − neuf =