Le Japon fait don de 1,4 million de dollars à la RD pour lutter contre la prolifération des sargasses

Le Japon et la RD ont signé un échange de notes portant sur une aide financière non remboursable de 200 millions de yens, soit l’équivalent d’environ 1,4 million de dollars, destinée à aider le pays à lutter contre la propagation des sargasses sur ses côtes.

La subvention a été accordée dans le cadre du programme de coopération « Programme de développement économique et social ».

L’ambassadeur du Japon dans le pays, Takagi Masahiro, et le ministre des affaires étrangères, Roberto Álvarez, ont signé l’instrument.

Grâce à cette donation, le Programme national de nettoyage des plages et des stations thermales du ministère du tourisme (Mitur) pourra acquérir des machines et des équipements pour nettoyer les plages de 9 provinces du pays : San Cristóbal, Azua, Barahona, San Pedro de Macorís, La Altagracia, El Seibo, María Trinidad Sánchez, Samaná et Puerto Plata.

Dans ses remarques après la signature, l’ambassadeur Masahiro a souligné que  » le projet contribuera à la santé humaine, à la croissance du tourisme durable et au développement économique et social respectueux de l’environnement de la RD « .

« Cette coopération est un nouveau symbole de l’alliance stratégique entre les deux pays qui partagent des valeurs fondamentales. Cette alliance ne cesse de se renforcer », a déclaré le diplomate.

Pour sa part, le ministre Álvarez a rappelé que la sargasse « est un parasite qui étouffe les écosystèmes et détruit des sources légitimes d’économie », dont les effets néfastes représentent une menace pour le développement économique, social et culturel du pays, en particulier les activités de tourisme, de pêche, ainsi que pour la durabilité de la biodiversité marine et la stabilité des écosystèmes marins et côtiers.

« Pour ces raisons, le soutien d’une nation amie et d’un allié pour le développement comme le Japon est d’une importance vitale pour générer des solutions réalisables qui nous aideront à lutter contre ce phénomène écologique. C’est pourquoi je veux profiter de cette occasion pour, au nom du président Luis Abinader, de moi-même et des secteurs qui sont avec nous aujourd’hui, exprimer notre énorme gratitude au gouvernement du Japon pour ses efforts inlassables de coopération avec la RD », a-t-il déclaré.

Source: Arecoa.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − sept =

Verified by MonsterInsights