Les institutions liées à l’environnement renforcent l’éducation à l’environnement

Les directeurs de sept institutions rattachées au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MMARN) ont réaffirmé leur engagement à renforcer la coordination interinstitutionnelle pour promouvoir l’éducation, la conservation et la recherche en matière d’environnement.

« Il est important que nous continuions à travailler en coordination, en particulier dans le domaine de l’éducation environnementale, car ce qui nous permettra d’avoir un pays durable sera l’éducation de nos fils et de nos filles, à qui nous devons apprendre à avoir une relation respectueuse avec la nature », a déclaré le ministre de l’Environnement, Miguel Ceara Hatton, à la tête de la réunion.

Ceara Hatton a ajouté que dans la mesure où chaque institution est renforcée, de manière coordonnée, le cadre institutionnel sera consolidé et « la sensibilité de nos communautés à l’égard de l’environnement et des ressources naturelles augmentera ».

Il a rappelé que l’une des priorités de son administration est de promouvoir l’éducation pour créer une culture de la durabilité et la capacité de s’adapter au changement climatique.

Daryelin Torres, directeur de l’éducation environnementale au MMARN, José Vásquez, recteur de l’Institut technique d’études supérieures en environnement et ressources naturelles (Itesmarena), et Pedro Suárez, directeur du Jardin botanique national (JBN), ont participé à la réunion.

Sont également présents Celeste Mir, directrice du Musée national d’histoire naturelle, Julio Arias Trinidad, directeur administratif et financier de l’Aquarium national, Daniel Gómez, directeur adjoint de l’Indrhi, Arístides Santana, directeur adjoint de l’Unité technique d’exécution des projets de développement de l’agroforesterie (Utepda), et Karina Núñez, du zoo national Manuel Valverde Podestá.

Le directeur de l’éducation environnementale, Daryelin Torres, a souligné que « les institutions affiliées sont des salles de classe par nature, en plus de servir d’espaces récréatifs, où les membres de la famille profitent et apprennent à connaître le patrimoine naturel de notre pays ».

M. Torres, qui a coordonné la réunion à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’éducation à l’environnement, qui aura lieu le 26 janvier, a mis en avant le travail des institutions affiliées pour les rapprocher du public, ainsi que la recherche et la diffusion scientifique qu’elles réalisent.

Source: Presidencia.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =

Verified by MonsterInsights