Arajet décollera en mai avec pour premières destinations le Costa Rica, la Colombie et la Jamaïque

Arajet commencera ses opérations en mai à partir de l’aéroport international de Las Americas (AILA), avec des vols vers le Costa Rica, la Colombie, la Jamaïque et d’autres îles des Caraïbes, avec l’avion baptisé Pico Duarte. À partir de juin, d’autres avions seront incorporés et de nouvelles destinations seront ouvertes sur le continent, et il est prévu que les vols vers les États-Unis commencent au second semestre de l’année.

C’est ce qu’ont déclaré ses directeurs lors du lancement de la nouvelle compagnie aérienne dominicaine lors d’une cérémonie à l’AILA dirigée par le président, Luis Abinader, où le président a agité le drapeau dominicain depuis l’avion et a reçu symboliquement le premier billet d’avion de la compagnie.

Le président a affirmé qu’Arajet peut compter sur le soutien du gouvernement dominicain car grâce à la nouvelle compagnie aérienne nationale, de nouveaux marchés peuvent être encouragés et l’arrivée de touristes dans le pays multipliée, ainsi que l’importance pour les Dominicains vivant à l’étranger de pouvoir venir voir leurs proches à bas prix.

En ce sens, Victor Pacheco Mendez, président du conseil d’administration d’Arajet, a remercié le président et les autres autorités pour leur soutien. « Sans ce soutien, il serait impossible de réaliser le rêve d’avoir une compagnie aérienne nationale en République dominicaine qui relie la diaspora dominicaine au pays avec des vols à bas prix ».

La compagnie aérienne générera au cours des cinq prochaines années plus de 4 000 emplois directs et 40 000 emplois indirects et prévoit de transporter quelque 7 millions de passagers par an, avec un total de 43 liaisons aériennes, dont 24 nouvelles liaisons qui ne sont pas actuellement desservies sur le marché.

Pour atteindre cet objectif, Arajet et la société Boeing ont annoncé que la nouvelle compagnie aérienne avait commandé 20 appareils 737 MAX, plus précisément le modèle 737-8-200 à grande capacité, afin d’élargir les options de voyage abordables sur le continent américain. La compagnie aérienne dispose également d’options pour l’achat de 15 jets 737 MAX supplémentaires qui, avec les contrats de location existants, pourraient porter la nouvelle flotte à haut rendement énergétique de la compagnie à 40 appareils.

« Le fait d’être allié à Boeing et de travailler main dans la main avec des investisseurs comme Griffin et Bain Capital, nous donne la garantie de succès opérationnel dont nous avons besoin pour pouvoir offrir aux Dominicains des vols abordables reliant le pays aux principales destinations du continent américain », a déclaré M. Pacheco Méndez.

Landon Loomis, vice-président de The Boeing Company pour l’Amérique latine et les Caraïbes, a déclaré que « le 737 MAX est parfaitement adapté à Arajet et c’est un honneur d’accueillir ce nouvel opérateur dans la famille Boeing ».

« L’exploitation d’une flotte dédiée de 737 MAX permettra à Arajet d’économiser sur les coûts de carburant, de maintenance et d’exploitation, et de répercuter ces économies sur ses clients », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre du tourisme David Collado a souligné l’impact extraordinaire qu’Arajet aura sur l’industrie touristique du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + 3 =