Climat favorable à l’investissement dans le pays

La vice-présidente de la République, présidente et coordinatrice du Cabinet de promotion des investissements, Raquel Peña, a souligné que la République dominicaine jouit de caractéristiques particulières qui font du pays une destination attrayante pour les investissements directs étrangers, comme sa situation géographique, un cadre réglementaire solide, ainsi qu’une réelle stabilité politique, économique et sociale.

« Notre pays est une destination attrayante pour les investissements directs étrangers, en raison de notre situation géographique et de la proximité d’importantes destinations commerciales, ce qui nous place sur la carte du « nearshoring », une stratégie de plus en plus utilisée comme mécanisme de réduction des coûts et d’atténuation des risques liés aux droits de douane et aux retards dans la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Mme Peña.

La réunion avec le Corps Diplomatique accrédité en République Dominicaine avait pour but de faire connaître le travail du Cabinet de Promotion des Investissements, et d’augmenter les bénéfices entre les pays. Lors de l’événement, qui s’est tenu dans le Salón Las Cariátides du Palais national, le fonctionnaire a déclaré que la République dominicaine jouit actuellement d’un cadre réglementaire plus robuste, qui a été renforcé pour offrir une plus grande sécurité juridique aux investisseurs.

Elle a souligné que la nation dispose de l’aéroport le plus connecté des Caraïbes, ainsi que d’une infrastructure portuaire qui place cette nation en troisième position pour la meilleure connectivité maritime de la région, ce qui fait de la République dominicaine une valeur sûre pour les investissements dans un contexte de troubles politiques, économiques et sociaux dans le monde entier.

« C’est pour cette raison, entre autres, que la Commission économique pour l’Amérique latine (CEPALC) a reconnu notre pays comme leader en matière d’investissements directs étrangers, captant 48 % des capitaux investis dans la région », a déclaré le vice-président.

Raquel Peña

M. Peña a souligné que le climat favorable aux investissements étrangers dont nous disposons, souligné par les organisations internationales, n’est pas le fruit du hasard, mais est dû aux mesures décisives que le président Luis Abinader a prises au moment le plus opportun pour promouvoir la croissance économique, malgré les conditions défavorables résultant des conflits armés et des effets du COVID-19.

« Ce gouvernement a placé l’investissement étranger dans une position de grande importance, conscient qu’il représente le plus grand vecteur de développement économique durable, et un exemple de cela est précisément l’intégration et l’articulation, par décret, du Cabinet de promotion des investissements », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Roberto Álvarez, a déclaré que « pour des pays comme le nôtre, les investissements étrangers bien gérés sont indispensables pour stimuler, entre autres, les investissements en capital local ; faciliter l’amélioration du placement du capital humain permet d’améliorer et d’augmenter les emplois de qualité et, par conséquent, les revenus vitaux ; cette chaîne d’actions et ses effets, nous guident vers la stabilité économique mais surtout vers un développement durable qui profite à l’État et à la population ».

M. Álvarez a souligné que Mirex n’a pas ménagé ses efforts pour promouvoir la mise en œuvre du deuxième axe de la politique étrangère, qui fait référence à la promotion des exportations dominicaines, du commerce extérieur et de l’attraction des investissements directs étrangers.

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Mipymes, Victor « Ito » Bisonó, a indiqué que la République dominicaine a été le pays d’Amérique latine qui a connu la plus forte croissance économique ces dernières années, selon les données du FMI. Pour la période 2014 – 2019, le pays a connu une croissance moyenne de 6,2%, supérieure à celle du Mexique (2,4%) et du Costa Rica (3,3%).

« Notre pays bénéficie de l’un des meilleurs niveaux de connectivité d’Amérique latine, qui permet d’accéder en un temps record aux marchés d’Europe, d’Asie et des États-Unis. Elle dispose de 8 aéroports internationaux d’où partent quotidiennement 320 vols qui relient le pays », a déclaré M. Bisonó.

Entités mettant en avant le climat favorable

L’Organisation mondiale du tourisme a publié le premier Guide d’investissement de la République dominicaine, dans lequel elle a souligné que le pays est l’un de ceux qui présentent les meilleures conditions pour investir dans le secteur du tourisme, en raison de sa situation géographique, de sa sécurité juridique et de sa solide stabilité politique, entre autres facteurs.

Dans le même temps, la Banque mondiale, dans son aperçu de la République dominicaine, a noté que la réaction rapide du gouvernement pendant la pandémie a permis une reprise rapide, atteignant une croissance de 12,3 % en 2021.

Le rapport de la Banque mondiale souligne également que les politiques fiscales et monétaires sont les piliers de l’économie, ce qui s’ajoute à l’efficacité de la campagne de vaccination, à la consolidation du secteur du tourisme, ainsi qu’à la multiplication des zones franches pour promouvoir les exportations. En conséquence, le pays a été reconnu comme la deuxième économie à la croissance la plus rapide en Amérique latine.

Le Cabinet de promotion des investissements

En 2020, le président Luis Abinader a créé, par le biais du décret 498-20, dix cabinets, dont le cabinet de promotion des investissements, afin de garantir des niveaux de coordination plus élevés et d’accroître l’efficience, l’efficacité et l’agilité de la prise de décision au niveau de l’administration publique et par le président.

De plus, par le biais du décret 849-21, le président Abinader a nommé la vice-présidente de la République, Raquel Peña, coordinatrice du cabinet de promotion des investissements, qui a pour objectif de promouvoir des politiques, des directives et des mécanismes au sein de l’administration publique afin de développer, de manière articulée et agile, des facilités et des processus pour encourager les investissements dans les secteurs stratégiques qui contribuent à améliorer et à augmenter la compétitivité du pays.

Le Cabinet de promotion des investissements est composé des responsables des institutions suivantes : la vice-présidence de la République, qui le préside et le coordonne ; le Centre des exportations et des investissements de la République dominicaine (ProDominicana), qui en assure le secrétariat. Egalement le ministère de la présidence, le ministère des finances, le ministère de l’industrie, du commerce et des MPME, le ministère du tourisme, le ministère de l’environnement et des ressources naturelles, le ministère de l’économie, de la planification et du développement et le ministère des affaires étrangères. En outre, la Direction générale des partenariats public-privé et la Banco de Reservas.

En savoir plus: ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 − 7 =