Denis Cartier, chef d’entreprise français

Abordage, fabricant officiel des régates de la coupe de l’América en République dominicaine

En 1987, Denis Cartier a débarqué sur l’île Hispaniola – qui englobe la République dominicaine et Haïti – avec pour seul bagage, son coup de foudre pour le pays.

Trente ans plus tard, cet ancien élève du lycée Saint-Joseph, fils de l’ancien maire de Pouzauges, Annick Cartier, vit toujours en République dominicaine, à la tête d’Abordage, une entreprise à la pointe de la technologie qui exporte partout dans le monde ses maquettes de bateaux.

Souriants et accueillants Enfant de Pouzauges depuis 1966, bachelier au lycée Saint-Joseph de Bressuire en 1984, Denis Cartier a débarqué en République dominicaine il y a 30 ans. Tout de suite, le coup de foudre.

« Ce pays m’a tout de suite enchanté par son côté latin, sa musique, les gens très souriants, et accueillants ». Ce que Denis Cartier aime ici, c’est la mentalité. Coupure d’électricité, coupure d’eau, ça arrive souvent en République dominicaine… mais on reste zen.

« Par exemple, lorsqu’il y a eu une pénurie d’essence qui avait bloqué le pays pendant trois mois, ce peuple qui sortait d’une dictature (NDLR : Trujillo, de 1930 à 1961) a tourné cette pénurie en folklore : les files d’attente se transformaient en lieu de retrouvailles avec les amis. Glacières, jeu de domino, tables de camping… Personne ne râlait. C’était incroyable  ! »

En 1989, Denis Cartier crée l’entreprise Abordage : il fabrique les maquettes officielles de bateaux renommés. D’abord, la Santa Maria ; le bateau de Christophe Colomb à l’occasion du cinquième centenaire de la découverte du nouveau monde. À Saint-Domingue, première ville des Amériques bâtie par Christophe Colomb, Denis Cartier a pignon sur rue.

« Le fait d’être fabriquant officiel du cinquième centenaire a été un tournant : célébré en Espagne, au Japon, aux États-Unis… Un vrai tremplin ».

Aujourd’hui, Abordage emploie une trentaine de salariés. Fournisseur officiel des maquettes de la coupe de l’América.

« En 2017, nous sommes fabriquant pour les six teams de la Coupe América. Les Américains, les Japonais, les Suédois, les Néo-Zélandais et les Français. Nous sommes très fiers d’avoir réussi à être le fabriquant exclusif de cette régate de renommée internationale ».

Nouvelles techniques, nouveaux challenges, l’entreprise artisanale est devenue une entreprise high-tech. Le lycéen bressuirais est bien ancré en République dominicaine. Il fixe le cap vers de nouveaux horizons : devenir la référence du prototype 3D dans les Caraïbes.

République Dominicaine Live par lanouvellerepublique.fr, 08.08.17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + 13 =