Exploiter le potentiel dominicain dans les emplois verts

Au Global Deal Forum, le ministre du travail préconise d’exploiter le potentiel dominicain en matière d’emplois verts

Le ministre du travail, Luis Miguel de Camps García, a plaidé pour que la République dominicaine exploite son potentiel en matière de création d’emplois verts, et pour que les femmes participent davantage à ces emplois.

Partageant les expériences et les projets de la République dominicaine, le fonctionnaire a souligné la capacité du pays à créer des emplois verts dans des domaines clés pour le développement tels que l’agriculture, l’élevage, la construction et le tourisme.

« Notre pays a la capacité de faire passer plus de 400 000 emplois en transition vers des emplois verts, mais surtout nous pouvons le faire sans que cela devienne un objet d’exclusion pour les travailleurs », a déclaré le ministre du Travail.

Le fonctionnaire a également évoqué les quelque 78 millions d’emplois liés à la bioéconomie en Amérique latine, dont il a critiqué le fait que seuls 20 millions environ sont occupés par des femmes. « Si nous voulons parler d’égalité, c’est une question que nous devons aborder », a-t-il souligné.

D’autre part, elle a souligné les efforts du gouvernement dominicain pour mettre en œuvre le Pacte national pour la formation professionnelle technique verte, une initiative qui vise à former aussi bien les hommes que les femmes dans tous ces domaines.

Ces déclarations ont été faites par De Camps García alors qu’il participait en tant que panéliste au Global Deal Forum, un événement organisé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui a réuni à Madrid d’importants dirigeants internationaux du secteur privé, de divers gouvernements et d’ONG.

L’événement a permis de discuter des principaux défis auxquels sont confrontés les États dans leurs processus de transition environnementale.

Concernant la réglementation des emplois numériques, il a déclaré qu’il est nécessaire de réglementer les relations de travail dans l’économie des plateformes numériques, dans le but de garantir les droits des travailleurs et la durabilité des systèmes de sécurité sociale.

Qu’est-ce qu’un emploi vert ?

L’Organisation internationale du travail définit les emplois verts comme des emplois décents qui contribuent directement à la durabilité environnementale, soit en produisant des biens environnementaux, soit en utilisant plus efficacement les ressources naturelles.

Les emplois verts permettent de :

  1. accroître l’efficacité de la consommation d’énergie et de matières premières ;
  2. limiter les émissions de gaz à effet de serre ;
  3. réduire au minimum les déchets et la pollution ;
  4. protéger et restaurer les écosystèmes ;
  5. contribuer à l’adaptation au changement climatique.

Visite officielle en Espagne

Au cours de sa visite officielle en Europe, le ministre a tenu une réunion bilatérale avec le ministre du Travail et de la Sécurité sociale de l’Uruguay, Pablo Mieres.

L’agenda à Madrid, en Espagne, comprenait des réunions avec le directeur de l’Institut Ortega y Gasset, M. Antonio López Vega, et avec l’ambassadeur dominicain en Espagne, Juan Bolívar Díaz.

En outre, il a rencontré le ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations du gouvernement espagnol, José Luis Escrivá, au siège de ce ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 5 =