Abinader dirige le défilé militaire de l’Indépendance

Le président Luis Abinader a dirigé le défilé militaire commémorant le 180e anniversaire de l’indépendance nationale, qui a marqué le point culminant des activités du Mois de la patrie, le 27 février.

Le chef de l’État a été reçu sur l’avenue George Washington (Malecón) par le premier régiment dominicain de la garde présidentielle, avec les honneurs militaires d’usage, à savoir cinq salves et l’hymne national, accompagnés d’une salve d’artillerie de 21 coups de canon, d’une fanfare et d’un clairon.

Immédiatement, le commandant de la Division conjointe de l’indépendance 2024, le général de division Manuel Antonio Lachapelle de los Santos, ERD, directeur du Corps spécialisé de sécurité du métro et du téléphérique (Cesmet), a demandé au commandant suprême des forces armées et de la police nationale l’autorisation de commencer le défilé, ce que le président a accordé.

Au cours du défilé, les bataillons de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air de la République dominicaine, ainsi que les différentes forces de sécurité spécialisées et les unités de la police nationale, ont présenté leurs équipements et leurs compétences opérationnelles pour défendre la souveraineté du territoire national et la sécurité publique.

En signe de fraternité entre les nations, des militaires de la République de Colombie et des États-Unis du Mexique ont participé au défilé.

Armée de la République dominicaine : Née avec la patrie

Desfile Militar Independencia NacionalSous la devise « 180e anniversaire de l’indépendance, nous sommes nés avec la patrie », une composition de brigades de troupes régulières, de sécurité frontalière, de forces spéciales (chasseurs, marrons et commandos) et de cavalerie mécanisée, aérienne et de sang, trois brigades de quatre bataillons et des fanfares, ainsi que des cadets et des porte-drapeaux, les troupes de l’armée de la République dominicaine ont montré qu’elles étaient prêtes pour des opérations visant à sauvegarder la souveraineté nationale et à remplir d’autres missions.

Avec la cavalerie de sang et les membres de la police militaire, les soldats ont défilé accompagnés de chars légers M41 et de véhicules blindés, mettant en évidence le nouveau URO VAMTAC ST5 récemment acheté.

Des lance-grenades, des mitrailleuses, des mortiers, des fusils, des Jeeps J8 équipées de canons, des buggys pour les patrouilles dans les endroits difficiles d’accès et des camionnettes équipées de mitrailleuses de 30 mm, de GPS, de caméras à 360 degrés et d’une variété d’autres équipements étaient également exposés. Mitrailleuses de 30 mm, GPS, caméras à 360 degrés, drones, moyens de communication, utilisés pour les patrouilles des bataillons dans la zone frontalière.

Navires dans la mer des Caraïbes

Pendant que les navires de la marine de la République dominicaine (ARD) se déplaçaient dans la mer des Caraïbes, près de l’avenue George Washington (Malecon), pour démontrer leur capacité à protéger et à sauvegarder la souveraineté des frontières maritimes du pays, les soldats de la police militaire et les commandos amphibies aériens, maritimes et terrestres, ainsi que les embarcations d’interception, ont défilé devant leur commandant général, le ministre de la Défense et le président de la République,

commandant suprême des forces armées et de la police nationale.

Le navire-école Almirante Juan Bautista Cambiaso a déployé ses voiles, accompagné du patrouilleur hauturier polyvalent Almirante Didiez Burgos Pa-301, utilisé comme navire logistique dans les missions stratégiques de la défense nationale.

Les aspirants participent à la lutte contre l’immigration clandestine et la piraterie, ainsi que contre la criminalité organisée et transnationale ; ils effectuent des missions de recherche et de sauvetage, d’aide humanitaire et d’atténuation des effets des catastrophes, ainsi que de surveillance de l’ensemble du littoral.

Le TP-75 Dulus dans les airs et au sol

Tandis que des unités de l’avion TP-75 Dulus, rassemblées au sein de l’armée de l’air de la République dominicaine, prenaient leur envol, en compagnie de 31 autres aéronefs à voilure fixe et tournante, les membres des différentes forces spéciales défilaient devant la tribune présidentielle.

Alors que les hélicoptères super-tanker passaient dans le ciel, au sol, un exemplaire du TP-75 Dulus s’est arrêté devant le président Abinader, attirant l’attention et les applaudissements des milliers de Dominicains qui ont assisté au défilé militaire.

Forces de sécurité et de police spécialisées

Les corps spécialisés de la sécurité des frontières terrestres (Cesfront), du métro et des téléphériques (Cesmet), du contrôle des carburants et du commerce des marchandises (Ceccom), de l’aéroport et de l’aviation civile (Cesac), du port (Cesep) et du service national de protection de l’environnement (Senpa) ont montré leur formation et leur équipement pour remplir leur mission qui est de garantir la protection de leurs zones de responsabilité.

Le passage des troupes de ces entités a été le préambule au défilé d’agents de différents secteurs de la police rattachés à la direction centrale de la prévention, à la direction générale de la sécurité routière et des transports terrestres (Digesett), à la police du tourisme (Politur), ainsi qu’à la police communautaire et scolaire, suivis par les unités féminines de choc et antiémeute.

Source: Presidencia.gob.do

En savoir plus : Actualités

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =

Verified by MonsterInsights