Le président de la Cour constitutionnelle de la République dominicaine a abordé les droits et libertés de ce pays à la CGLU

Le président de la Cour constitutionnelle de la République dominicaine, Milton Ray Guevara, a donné une conférence intitulée « Les droits fondamentaux sous le prisme de la Constitution dominicaine », lors d’un événement qui a eu lieu dans le hall principal du bâtiment Melchor de Macanaz avec la participation d’étudiants de la licence en droit, principalement des deux premières années.

Milton Ray a offert une vision de la Constitution dominicaine, « qui a consacré une série de nouveaux droits fondamentaux, dans sa version de 2010 », comme il l’a souligné, expliquant que tous les droits qui y sont inclus sont fondamentaux. « De plus, on a établi des garanties qui n’existaient pas dans d’autres constitutions et un pas important a été franchi, car nous avons incorporé les droits civils et politiques, économiques et sociaux, sportifs, culturels et écologiques, de sorte qu’il existe un large éventail de droits qui ont leur configuration constitutionnelle et aussi les mécanismes pour réguler leur validité », a-t-il dit.

De même, le président de la Cour constitutionnelle dominicaine a souligné l’apprentissage qu’il a reçu de l’Espagne dans ce domaine, car la Constitution dominicaine s’inspire fortement de la Constitution espagnole, tout en rappelant l’étroite collaboration historique que la Cour a maintenue avec le secteur du droit constitutionnel de l’UCLM, pour laquelle Ray Guevara a reçu une reconnaissance de l’institution académique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =