Les organisations politiques dominicaines participent au sommet du Parti Communiste chinois

Des représentants de 10 organisations politiques dominicaines ont participé ce mardi au Sommet du Parti communiste chinois, auquel les dirigeants de plus de 160 pays étaient présents en personne et virtuellement.

Lors de cet événement, organisé à Pékin et développé dans le pays par l’ambassade de Chine en République dominicaine, l’ambassadeur Zhang Run a souligné la participation active d’une douzaine de partis politiques dominicains.

« Le multilatéralisme, l’union et la coopération sont la seule voie possible pour former une communauté de destin partagée de l’humanité. La recherche d’une vie meilleure et heureuse est le désir commun de toute l’humanité, et la responsabilité des parties », a déclaré le diplomate.

Pour sa part, la vice-présidente de la République, Raquel Peña, a félicité au nom du gouvernement et des partis politiques dominicains le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois, tout en remerciant la solidarité du pays asiatique qui a fourni des vaccins en temps voulu pour assurer le processus de vaccination dominicain.

« Merci au peuple chinois et à son ambassadeur dans le pays d’avoir rendu possible l’arrivée de plus de 10 millions de vaccins en République dominicaine », a-t-il déclaré.

Le président de la République populaire de Chine et secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping, a prononcé le discours en lançant un appel aux partis politiques du monde entier à coopérer pour construire la communauté de destin partagée de toute l’humanité et répondre aux attentes de son peuple pour une vie heureuse.

L’événement dans le pays s’est déroulé à l’hôtel de l’ambassadeur à Saint-Domingue et a vu la participation, outre le vice-président Peña, d’Alfredo Pacheco, président de la Chambre des députés ; de Hipólito Mejía, ancien président de la République ; de Carolina Mejía, secrétaire générale du Parti révolutionnaire moderne et maire du District national.

Étaient également présents Santiago Zorrilla, vice-président du Sénat ; Franklin García Fermín, ministre de l’Enseignement supérieur, des Sciences et de la Technologie ; Miguel Mejía, ministre des Politiques d’intégration régionale et secrétaire général du Mouvement de la gauche unie.

Étaient également présents Charlie Mariotti, secrétaire général du Parti de la libération dominicaine ; Miguel Vargas Maldonado, président du Parti révolutionnaire dominicain ; Antonio Florián, secrétaire général de la Force populaire ; Milton Morrison, président du Parti País Posible.

Également, Juan Dionisio Rodríguez, président du Frente Amplio ; Guillermo Moreno, président du parti Alianza País ; Ramón Rogelio Genao, secrétaire général du Partido Reformista Social Cristiano ; Max Puig, président de Alianza por Democracia ; et Cayetano Rodríguez, dirigeant politique.

Des sénateurs, des députés, des sinologues, des délégués d’entreprises chinoises et des représentants de la colonie chinoise, entre autres, ont également participé à l’événement.

Après le sommet, les invités ont visité l’exposition de photos sur les 100 ans d’histoire du Parti communiste chinois, de sa fondation à la construction de la Chine nouvelle, en passant par la période de réforme et d’ouverture au monde extérieur et la construction du socialisme aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère.

Le sommet entre le Parti communiste chinois et les partis politiques du monde s’est tenu virtuellement le 6 juillet, avec pour thème « Pour le bonheur du peuple : les responsabilités des partis politiques ». Plus de 500 dirigeants et plus de 10 000 représentants de partis politiques et d’organisations de plus de 160 pays y ont participé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − un =