Les touristes locaux et américains ont sauvé le secteur du tourisme

Le tourisme dominicain a toujours été soutenu par l’arrivée de visiteurs américains, mais l’année dernière, les résidents américains et les créoles non résidents ont pratiquement sauvé le secteur.

Bannière_frasco-subscription-800×250
Selon les statistiques officielles, au cours de la dernière décennie, de 2010 à 2019, sans compter les années de pandémie, la moyenne annuelle des arrivées de touristes s’est élevée à 5 358 640, dont les Dominicains représentaient 14,2 % (761 194), tandis que les Américains étaient en moyenne 1 776 992 pour 33,1 % du total des touristes et 38,6 % du total des visiteurs étrangers (4 597 446).

Cependant, au cours des 2021 dernières années, de la reprise à la pandémie, le nombre total d’arrivées de touristes s’est élevé à 4 994 309. Sur ce nombre, les Dominicains représentaient 26,8% (1 339 092), soit presque le double de la moyenne annuelle de la décennie précédente, tandis que les Américains représentaient 1 655 324, soit 33,1% du total des touristes et 45,3% du total des visiteurs étrangers (3 655 217).

Ce qui précède indique que si les Américains sont restés en 2021 avec la même part relative du total des visiteurs dans la dernière décennie avant la pandémie (33,1), lorsque l’on retire les Dominicains non résidents, leur part passe d’une moyenne de 38,6 % à un poids de 45,3 %.

Dans le cas des Dominicains, c’est beaucoup plus important, puisque l’année dernière, ils étaient presque deux fois plus nombreux à venir chaque année en moyenne au cours de la décennie 2010-2019.

2020 a été difficile
En 2020, en pleine pandémie de covid-19, les arrivées de touristes dans le pays se sont élevées à 2 405 315, soit une baisse de -55,1% par rapport à la moyenne annuelle de la décennie précédente. La baisse n’a pas été plus importante, grâce aussi au soutien des Dominicains non résidents, qui ont représenté 29,3% du total des visites (706 121), tandis que les Américains ont présenté un poids de 25,4% avec 612 433 visiteurs.

Le poids des Américains par rapport aux arrivées étrangères (1 699 194), à l’exclusion des Dominicains non résidents, est de 36%.

Bien que la République dominicaine attire des touristes potentiels de diverses régions du monde, les Américains ont un poids important, puisqu’ils représentent en moyenne environ 40% des visiteurs étrangers dans le pays, ce qui se traduit par un tiers du nombre total de touristes, si l’on inclut les Dominicains non résidents.

D’autres étrangers sont portés disparus
L’arrivée de Dominicains non-résidents au cours de la dernière année 2021 a été historique avec 1 339 092. Précisément en 2019, avant la pandémie, c’était la première année où le nombre de Dominicains venus en tant que touristes dépassait le million avec 1 088 417.

Si cette tendance se poursuit, il est clair que pour atteindre les niveaux de fréquentation des années pré-pandémiques, il faut que davantage d’étrangers viennent. En effet, de 2016 à 2019, plus de cinq millions de touristes étrangers arrivaient dans le pays chaque année, une situation qui a changé avec la pandémie.

Sur la même période, y compris en 2015, les visiteurs américains ont dépassé les deux millions année après année jusqu’en 2019 inclus.

L’un des marchés qui se redresse est le Canada, qui est l’un des pays où les mesures de protection contre le covid-19 et d’autres variantes sont les plus restrictives, de sorte que l’année dernière, seuls 123 861 visiteurs sont venus de ce pays, alors que dans les années pré-pandémiques, il y avait plus de 750 000 voyageurs.

Il faut également récupérer les touristes des nations d’Europe, d’où provenaient plus de 1 300 000 visiteurs par an avant la pandémie, alors qu’en 2021, dans le processus de récupération a été réduit de près de la moitié avec la réception de 873 901 visites. Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministère du tourisme, a élaboré une stratégie de promotion et de gestion active avec les voyagistes et les représentants des compagnies aériennes, afin d’attirer de plus en plus de visiteurs et d’investissements étrangers dans ce secteur économique.

La politique de la « porte ouverte » a donné lieu à plusieurs annonces de compagnies aériennes avec l’ouverture de lignes vers les aéroports où se trouvent les principaux centres touristiques du pays, comme Punta Cana, dans la province d’Altagracia et le terminal Gregorio Luperón à Puerto Plata. À cela s’ajoute le développement d’autres destinations potentielles, comme Pedernales.

Le mois de janvier a bien commencé
Le ministre du tourisme, David Collado, a indiqué qu’en janvier de cette année, l’arrivée de visiteurs s’est élevée à 530 956, avec l’avantage que seuls 18 % étaient des Dominicains non résidents et 82 % des étrangers.

Si ce nombre est supérieur de 158 % aux 205 311 touristes venus en janvier 2021, il est inférieur aux 557 231 qui ont visité le pays en janvier 2020, peu avant le début de la pandémie, ainsi qu’aux 598 198 visiteurs du même mois de 2019, et il est inférieur aux deux années précédentes.

Les prévisions touristiques visent à atteindre cette année l’arrivée d’au moins sept millions de visiteurs étrangers et de Dominicains non résidents. Si cet objectif est atteint, il s’agirait d’une année record, car jamais auparavant un nombre aussi important de touristes n’est arrivé dans le pays. Le nombre maximal était de 6 568 888 enregistrés en 2018.

Depuis 2012, le gouvernement vise à atteindre 10 millions d’arrivées de touristes par an en une décennie. Dix ans ont passé et l’objectif, qui n’allait de toute façon pas être atteint, même si la croissance annuelle était régulière, a été fortement contraint avec la pandémie durant 2020 et une partie de 2021. Cette année, il devrait progressivement revenir à une relative normalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + trois =