Nouveaux services radar et aéronautiques à Punta Cana

Les autorités du tourisme et de l’aviation civile supervisent le nouveau radar et les services aéronautiques de Punta Cana

Le nouveau radar météorologique Doppler, le plus moderne de la région des Caraïbes, installé à l’aéroport international de Punta Cana, a déjà été certifié par son fabricant tandis que la formation de son personnel technique est dans sa phase finale, a révélé le directeur général par intérim de l’Institut dominicain de l’aviation civile, Héctor Porcella.

Après avoir participé à une visite d’inspection du centre de contrôle et de la tour de contrôle de Punta Cana, en compagnie du ministre du tourisme, David Collado, et d’autres autorités aéronautiques, M. Porcella a déclaré que le nouvel équipement météorologique permettra au pays de disposer d’informations en temps réel, distance, altitude et vitesse, sur les événements météorologiques pouvant représenter un risque pour le territoire national.

La visite des installations de Punta Cana s’est déroulée en présence du ministre Collado, du directeur du département de l’aéroport, Victor Pichardo, de la directrice de la navigation aérienne de l’IDAC, Claudia Beatriz Roa Ochoa, et du directeur du corps spécialisé de sécurité de l’aéroport (CESAC), le colonel Florial Suarez ; le directeur de POLITUR, le général Minoru Matsunaga ; le représentant du secteur privé auprès du Conseil de l’aviation civile, Antonio Yapor ; l’exécutif du groupe Puntacana, Paola Rainieri ; et le directeur de l’IDAC, l’entité responsable du nouveau projet, en coordination avec la Direction météorologique nationale (ONAMET).

Pendant leur présence à Punta Cana, les autorités ont supervisé les mesures adoptées pour protéger les équipements aéronautiques, y compris les avions qui restent dans les terminaux de l’aéroport et les systèmes de sécurité des services de navigation aérienne.

M. Porcella a expliqué que le radar Doppler sera un outil stratégique pour le suivi et la surveillance en temps voulu des phénomènes atmosphériques, ainsi que pour les systèmes d’alerte précoce en cas de menaces climatiques éventuelles.

Il a déclaré que la mise en service du radar Doppler fait partie des initiatives prises par l’IDAC, avec le soutien total du président Abinader, pour renforcer la sécurité en tant qu’outil fondamental pour protéger le pays de l’impact des phénomènes atmosphériques et assurer la durabilité de la croissance remarquable de l’aviation civile en République dominicaine.

Vendredi dernier, l’IDAC a réuni ses principaux directeurs de zone pour activer officiellement son comité d’urgence et prévoir des mesures de coordination interagences face au passage de la tempête Fiona.

Le directeur général par intérim de l’IDAC a demandé au personnel responsable d’appliquer les protocoles de prévention en interne et de rester en alerte, en suivant les directives émises par le Centre des opérations d’urgence (COE).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 + quatre =