Plusieurs banques ont pris un engagement social pour unir leurs forces dans la lutte contre le blanchiment d’argent.

Plusieurs banques ont pris l’engagement social d’unir leurs forces dans la lutte contre le blanchiment d’argent

Santo Domingo – L’Association des Banques Multiples de la République Dominicaine (ABA) a réaffirmé l’engagement des institutions bancaires à joindre leurs efforts dans la lutte contre le blanchiment d’argent, jouant un rôle important dans le soutien et le respect d’un cadre légal pour prévenir et punir ce type de crime.

En ce sens, l’ABA a précisé que grâce à cela et outre le fait que leur principale fonction est l’intermédiation financière, à l’heure actuelle, de multiples banques réalisent un travail acharné pour contribuer aux processus de diligence raisonnable, de gestion des risques, de suivi des transactions, de reporting et autres, dans le but de se joindre à la lutte contre le blanchiment d’argent.

« Les intermédiaires financiers ont pris l’engagement social de concentrer tous leurs efforts sur la lutte contre le blanchiment d’argent et seront toujours prêts à contribuer aux autorités compétentes pour empêcher ce crime d’affecter notre société », a déclaré l’ABA.

Les récents accords signés avec la Direction nationale du contrôle des drogues (DNCD), l’Unité d’analyse financière (UAF), l’Association des spécialistes certifiés en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (ACAMS) et d’autres entités connexes en sont la preuve, ajoute-t-elle.

De même, les démarches auprès du Bureau du Procureur Général et des sujets obligés dans le cadre de la loi de prévention du blanchiment d’argent, afin de les soutenir, par le biais de la formation, dans l’accomplissement effectif des responsabilités qui leur sont assignées dans ce cadre réglementaire.

Il a informé que, par le biais de son Comité pour la prévention du blanchiment d’argent, il travaille dur, avec d’autres secteurs du pays et les autorités compétentes, dans le processus d’actualisation de l’évaluation nationale des risques, afin de garantir que la République dominicaine se conforme aux normes et réglementations les plus récentes dans le cadre de la prochaine évaluation du Groupe d’action financière d’Amérique latine (GAFILAT).

Investissement des banques dans les mesures de lutte contre le blanchiment d’argent

Afin de se conformer aux dispositions de la loi 155-17, le secteur bancaire a réalisé de multiples investissements dans le capital humain, les structures technologiques et la formation, dans le but de remplir son rôle d’entité réglementée, a déclaré l’Association des banques.

À cet égard, il a réitéré qu’à la fin de 2020, de multiples banques ont investi 938 457 245 RD$ en conformité avec le programme de prévention du blanchiment d’argent, ce qui représente une croissance de 11% par rapport à 2019, lorsque le montant investi dans une ligne similaire s’élevait à 848 604 858 millions de RD$.

En outre, dans le cadre des efforts et de la responsabilité pour contrer ce crime dans le pays, l’ABA a formé quelque sept cent quarante-trois (743) professionnels qui fournissent des services dans différents secteurs de l’économie, par le biais de certifications contre le blanchiment d’argent enseignées dans le pays par la Florida Bankers Association (FIBA) et la Florida International University (FIU).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − un =