Les géants prennent le commandement au galop

Ozuna a de nouveau marché et Peguero a conduit quatre courses pour mener la victoire 10-5 à l’Estadio Tetelo Vargas.
Les Giants étaient menés 5-1 au début du troisième et menaient 6-5 dans le quatrième. N’ayez crainte, Ozuna et le selfie sont là. Le reste fut un concert de courses et une victoire confortable pour prendre le commandement de la série finale automne-hiver.

Les Giants ont battu les Estrellas Orientales 10-5 hier soir dans un match qui s’est déroulé au stade Tetelo Vargas de San Pedro de Macoris. Avec leur victoire, l’équipe de Luis « Pipe » Urueta prend une avance de 2-1 dans le tour final du tournoi, qui est à égalité à 7-4. La finale est en récréation aujourd’hui et se poursuivra à partir de demain sans pause jusqu’à lundi si nécessaire.

Le bâton d’Ozuna, surnommé « El Oso », est arrivé en haut de la quatrième manche sur le bâton du releveur Wei-Chieh Huang (0-1), une explosion de deux coups qui a franchi la clôture du champ gauche après avoir été connectée sur un compte de 3-1, tournant le score à 6-5 en faveur des Colts.

Le Tetelo Vargas a été momentanément éteint après ce home run, célébré par Ozuna et ses coéquipiers sur le caoutchouc avec le fameux autoportrait qui fait l’objet de débats sur les réseaux sociaux.

Le lanceur gagnant était Luis Leroy Cruz (1-0), qui a travaillé deux manches et deux tiers en relève. C’est la deuxième défaite consécutive des Stars, après huit victoires consécutives. De leur côté, les Giants ont décroché leur deuxième victoire consécutive.

L’équipe « Jaya » n’a pas terminé sur une bonne note dans le Todos contra Todos, mais elle a remporté trois des quatre derniers. Il en va de même pour Ozuna, qui a clôturé la demi-finale avec une performance offensive médiocre, notamment avec des hommes en position de marquer, mais qui a été l’auteur des deux victoires des Giants dans cette série finale.

Lors du match de mardi, le voltigeur gauche a inscrit trois des six points de son équipe, grâce à un home run qui a fait vibrer le stade Julian Javier.

Pendant le match, deux incidents se sont produits sans conséquences majeures. Le premier impliquait Moisés Sierra, ce qui a conduit à vider les deux abris de touche dans la cinquième manche, et un autre dans la septième avec Ozuna et plusieurs personnes qui se trouvaient dans les tribunes du côté gauche du stade.

Pour la deuxième fois d’affilée, le lanceur des Verts a encore échoué. Comme ce fut le cas mardi à San Francisco, leur starter n’a pas été en mesure de conserver l’avance qu’il avait prise en début de match. De leur côté, les releveurs des vainqueurs ont fait sentir leur présence et José Sirí a brillé par plusieurs jeux spectaculaires dans le champ central.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 4 =