La République dominicaine et l’Uruguay signent un accord de coproduction

La République dominicaine et l’Uruguay ont décidé de renforcer leurs relations dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel par le biais d’un accord bilatéral de coproduction.

Conscients du potentiel de l’industrie cinématographique et audiovisuelle, les deux pays ont travaillé ensemble pour établir un cadre de coopération afin d’encourager la création et la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles de qualité.

Cet accord bilatéral, signé dans le cadre de la réunion ordinaire du conseil intergouvernemental du programme Ibermedia qui se tiendra à Campeche, au Mexique, du 9 au 14 octobre 2023, jette les bases d’une collaboration solide dans le domaine de la coproduction cinématographique et audiovisuelle. Les deux pays reconnaissent l’importance de cette collaboration non seulement pour le développement de leurs industries, mais aussi pour la promotion de leur culture et la croissance des échanges économiques et culturels.

La directrice générale de la Direction générale du cinéma de la République dominicaine (DGCINE), Marianna Vargas Gurilieva, et Facundo Ponce de León, président de l’Agence du cinéma et de l’audiovisuel de l’Uruguay, sont les signataires de cette importante alliance, qui se veut un outil pour rapprocher la République dominicaine des pays avec lesquels l’Uruguay a signé des accords bilatéraux similaires et qui s’engagent dans la coproduction et l’échange d’incitations pour la promotion internationale du cinéma.

Principaux aspects de l’accord

L’accord établit les dispositions clés suivantes :

L’Agence uruguayenne du film et de l’audiovisuel (ACAU) et la Direction générale du cinéma (DGCINE) seront les autorités compétentes des deux parties, responsables de l’approbation des projets de coproduction.

Les œuvres cinématographiques réalisées dans le cadre d’un régime de coproduction bénéficieront des incitations accordées par chaque pays, exclusivement au coproducteur du pays qui les accorde.

Proportions de l’œuvre : Il est établi que la proportion des contributions financières, techniques et artistiques des coproducteurs de chaque pays peut varier de 20% à 80% du budget de production de l’œuvre. La participation exclusivement financière d’un des coproducteurs est également acceptée.

Participation de tiers : l’intégration de sociétés de production de pays tiers dans les coproductions est autorisée, à condition que leur contribution ne dépasse pas 30 % du budget et que le coproducteur majoritaire soit uruguayen ou dominicain.

Tournage et postproduction : il est précisé que les travaux de tournage et de postproduction doivent être réalisés en Uruguay ou en République dominicaine, sauf exceptions dans certaines circonstances.

Exportation de l’œuvre : le processus d’attribution de l’œuvre au quota de chaque pays est détaillé, dans le cas d’une exportation vers des pays dotés de quotas.

Distribution de l’œuvre : les clauses contractuelles de distribution doivent être proportionnelles à la contribution de chaque coproducteur.

Exposition de l’œuvre : toute exposition, diffusion ou commercialisation d’œuvres coproduites doit comporter la mention « Coproduction uruguayenne-dominicaine » ou « Coproduction uruguayenne-dominicaine ».

Présentations dans les festivals : les œuvres coproduites seront présentées dans les festivals internationaux par le coproducteur majoritaire, avec mention de tous les pays coproducteurs.

Suivi et collaboration : une commission mixte sera créée pour suivre et résoudre les éventuelles difficultés et controverses. En outre, la collaboration sera encouragée dans la coordination des observatoires, des programmes d’archives et du patrimoine de données du secteur.

Durée de l’accord : L’accord aura une durée initiale de cinq ans, renouvelable tacitement pour des périodes successives de même durée.

Cet accord représente une étape importante dans la coopération culturelle et économique entre la République dominicaine et la République orientale de l’Uruguay. Les deux pays espèrent que cet accord favorisera la création d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles de grande qualité et la croissance de leurs industries respectives dans un esprit de collaboration.

Pour plus d’informations et de détails sur l’accord, veuillez contacter les autorités compétentes de chaque pays : l’Agence du cinéma et de l’audiovisuel de l’Uruguay (ACAU) et la Direction générale du cinéma (DGCINE) de la République dominicaine.

Source: presidencia.gov.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − 6 =

Verified by MonsterInsights