Molina et l’Orchestre Symphonique National du Centro León

L’auditorium du Centro León a servi de scène à la présentation de la conférence et du concert La música como lenguaje universal y su impacto sociocultural en la RD y el mundo (La musique comme langue universelle et son impact socioculturel en la RD et dans le monde) par le maestro José Antonio Molina, chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique national (OSN). « S’il y a une chose qui me remplit de fierté, c’est de voir jouer ces jeunes artistes, cela symbolise ma ferme intention de soutenir cette nouvelle génération.

C’est un signe vraiment noble de perpétuer mon modeste héritage dans le temps, garantissant ainsi la continuité de cette culture d’inclusion, de pluralité et d’engagement non négociable envers l’excellence », a déclaré le chef d’orchestre et arrangeur dominicain.

Orquesta Sinfónica NacionalL’activité a été dirigée par Luis Felipe Rodríguez, responsable des programmes culturels au Centro León, et a permis au public de découvrir certains aspects de la relation du maestro avec l’OSN au cours des 15 dernières années, ainsi que sa vision pour les futures générations de musiciens. À l’issue de la conférence, les étudiants, les amateurs de musique symphonique et le grand public ont participé à une séance de questions-réponses qui a enrichi la rencontre.

Dans la deuxième partie de l’activité, les instrumentistes de l’OSN ont interprété des œuvres de Tomaso Albinoni et de Piotr Ilitch Tchaïkovski, sous la direction de Santy Rodríguez, chef d’orchestre adjoint ; de plus, Hardy Núñez a interprété le Concerto pour hautbois d’Albinoni, puis la Sérénade pour cordes, Op.48, de Tchaïkovski.

À propos du chef d’orchestre Molina

José Antonio Molina est né à Saint-Domingue et a étudié le piano au Conservatoire national de musique. À l’âge de 20 ans, il s’est installé à New York, où il a obtenu sa licence et sa maîtrise à la Manhattan School of Music, tout en étudiant la composition et la direction d’orchestre à la Juilliard School. Il a fait ses débuts de chef d’orchestre avec l’Orquesta Sinfónica de Maracaibo,
au Venezuela. En 1990, il a été l’un des trois finalistes du concours Exxon pour chefs d’orchestre, sélectionné parmi plus d’une centaine de chefs d’orchestre du monde entier.

Il est le premier Dominicain à être nommé chef principal d’un orchestre aux États-Unis, le Greater Palm Beach Symphony. En 2002, Maestro Molina a dirigé le ténor espagnol José Carreras lors d’un concert de gala en République dominicaine. En 2006, il a été invité en tant que directeur musical et arrangeur principal pour l’inauguration du Carnival Performing Arts Center à Miami, en Floride.

Source: Centro Leon

En savoir plus : Culture

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + un =

Verified by MonsterInsights