Rainieri : « Dans quelques années, le pays sera destination »

L’entrepreneur touristique Frank Rainieri a indiqué que le développement du secteur est un processus inéluctable et que dans quelques années, tout le pays sera une destination touristique. Il a également proposé que d’ici 2035, l’objectif soit d’accueillir 17 millions de touristes.

« Dans quelques années, tout le pays sera une destination touristique. Cela n’a pas été facile et rester au sommet demandera beaucoup de vision, de travail et de soutien de la part des différents secteurs de la vie nationale », a-t-il déclaré alors qu’il participait en tant qu’orateur invité à la conférence du petit-déjeuner de l’archevêché de Saint-Domingue, en présence de l’archevêque métropolitain Francisco Osoria.

M. Rainieri a expliqué que le démarrage du tourisme en RD dans les années 1970 a été lent car il s’agissait d’une activité peu connue, mais qu’il a gagné de l’espace et a cité l’historien Frank Moya Pons qui, dans son analyse de l’évolution du pays au cours de la période 1963-2013, a affirmé que « le tourisme est devenu le principal générateur de devises et l’un des facteurs de changement les plus puissants que le pays ait eu dans toute son histoire ».

Il a estimé que l’évaluation de Frank Moya Pons en 2013 « est restée dans l’histoire et que depuis lors, la croissance a été inarrêtable, même avec des crises mondiales telles Lugares Ecoturisticosque le Covid, la guerre en Ukraine et la guerre à Gaza ».

Le tourisme en tant que phénomène

Il a défini le tourisme comme « un phénomène social, culturel et économique qui a généré une industrie mondiale de plusieurs milliards de dollars. Et pour notre pays, il a été le grand saut vers le développement, passant d’une petite économie agraire à un géant mondial du tourisme. Comme toute chose dans la vie, il a ses défauts et ses problèmes, mais il est entre nos mains de construire sur le bon et d’améliorer le mauvais ».

Il a souligné qu’en 2023, le tourisme a contribué à l’économie dominicaine à hauteur de 9 828 millions de dollars, tandis que les exportations des autres secteurs de l’économie s’élevaient à 11 933 millions de dollars, selon les chiffres préliminaires de la Banque centrale ».

Le fondateur du groupe Puntacana a déclaré que le travail conjoint du secteur hôtelier, du ministère du tourisme, du président Luis Abinader et du soutien de la communauté Veron-Punta Cana a permis d’atteindre une croissance à deux chiffres dans la région de Punta Cana et que ces près de 50 000 chambres d’hôtel génèrent entre 14 et 16 % du produit intérieur brut du pays, 93 000 emplois directs et environ 323 000 emplois indirects.

Le tourisme se développe dans tout le pays

M. Rainieri a souligné qu’en 2024, la zone Punta Cana-Miches comptera 50 000 chambres, que Bayahibe et La Romana seront des destinations consolidées, que dans le nord, Puerto Plata comptera deux terminaux de croisière et le projet touristique immobilier de Bergatín, et que Cabarete poursuivra sa croissance.

Dans le nord-est, a-t-il ajouté, Samaná aura bientôt deux ports de croisière et la partie nord de la péninsule augmente le nombre de chambres. Au sud, Pedernales sera sur la carte du tourisme mondial dans les prochaines années, à Baní, le développement de Puntarena et d’autres projets se poursuit et à Barahona, un terminal de croisière est en cours de construction.

À Santiago, Jarabacoa et Constanza, a-t-il ajouté, « d’importantes niches touristiques commencent à être créées et la ville de Saint-Domingue, en cours de rénovation, deviendra une destination touristique majeure ».

Source: Arecoa.com

En savoir plus : Destinations

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − quatorze =

Verified by MonsterInsights