La République dominicaine cherche à accroître ses opérations aériennes avec les États-Unis.

La République dominicaine progresse dans les négociations en vue de la signature de l’accord « ciel ouvert » avec les États-Unis, qui vise à accroître les opérations aériennes des compagnies nationales et étrangères au départ et à destination de n’importe quelle ville américaine, sans limite de fréquence ou de capacité.

C’est ce qu’a annoncé le président du Conseil de l’aviation civile (JAC), José Ernesto Marte Piantini, qui a expliqué que les négociations entre les deux pays permettront d’établir les conditions d’une concurrence efficace entre les compagnies aériennes, en plus de promouvoir des alternatives plus nombreuses et meilleures pour les usagers du transport aérien.

L’accord prévoit également une amélioration des tarifs aériens, dans le but de les rendre compétitifs pour le marché dominicain.

Marte Piantini a déclaré que, selon la politique aérienne de la République dominicaine, les accords de services aériens sont négociés de manière à permettre la désignation multiple des compagnies aériennes, ce qui a un impact favorable sur une concurrence saine et se traduit par de meilleurs prix pour les passagers.

En outre, l’accord encourage la création de plus de routes et de fréquences, et stimule le commerce et le tourisme entre la République dominicaine et les États-Unis.

« Nous entamons le processus pour franchir une nouvelle étape historique dans l’aviation nationale et porter à un niveau supérieur la solide alliance économique entre les États-Unis et la République dominicaine », a déclaré Marte Piantini.

Au cours de l’année 2021, en termes de connectivité et d’incitation au développement du tourisme dominicain, la JAC a approuvé 12 accords de coopération commerciale entre des compagnies aériennes de différentes nationalités.

L’année dernière, l’ACR a également approuvé 48 nouvelles routes et fréquences de vol, de nouveaux accords de services aériens et la ratification et la modification de ceux déjà conclus. En outre, 5 491 vols non réguliers ou charters ont été autorisés pour des opérations aériennes de fret uniquement et 5 909 pour le transport de passagers et le transport combiné, soit un total de 11 400 opérations charter.

Le pays a également connu une augmentation significative du nombre de passagers aériens, clôturant avec 10 753 720 personnes (entrée et sortie) transportées par les aéroports dominicains, ce qui se traduit par un revenu direct et indirect estimé pour le pays à 9 926 millions de dollars et la récupération de plus de 400 000 emplois directs et indirects.

Récemment, le pays a signé, par l’intermédiaire du Conseil de l’aviation civile, lors de la Foire internationale du tourisme (Fitur), dans la ville de Madrid, en Espagne, l’accord de service aérien entre les deux nations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × quatre =