Le ministre de l’éducation lance un plan pour renforcer l’enseignement secondaire inférieur

Le ministre de l’Éducation, Ángel Hernández, a mis en place une commission spéciale chargée d’analyser en détail les résultats du test international PISA 2022, dans le but de continuer à progresser de manière positive.

Il a informé que la commission sera également chargée d’étudier les compétences prévues dans le programme des classes fréquentées par les enfants entre 13 et 15 ans et d’établir un plan de renforcement du premier cycle de l’école secondaire, basé sur les compétences qui seront évaluées par PISA en 2025, un test parrainé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le ministre a expliqué que ce plan sera mis en œuvre pour le reste de l’année scolaire 2023-2024 et pour la période 2024-2025, en se concentrant sur les domaines qui sont évalués par PISA : les mathématiques, la compréhension de l’écrit et les sciences, ainsi que les matières spéciales, l’anglais et l’utilisation des technologies de la communication dans l’apprentissage.

La commission chargée de mener à bien ces travaux est composée des vice-ministres Ancell Scheker, des services techniques et pédagogiques, qui en assure la coordination, et Oscar Amargós, de la supervision et du contrôle de la qualité de l’éducation, ainsi que de Francisco Ramírez, directeur exécutif de l’Institut de formation des enseignants (Inafocam), et de Nurys González, rectrice de l’Institut supérieur de formation des enseignants Salome Ureña (Isfodosu). (Isfodosu).

Font également partie de l’équipe Carmen Caraballo, directrice exécutive de l’Institut d’évaluation et de recherche sur la qualité de l’éducation (Ideice), Leónidas Germán, directeur général des programmes du ministère de l’éducation, Yanile Valenzuela, directeur de l’évaluation de la qualité, et Susana Michel, directrice générale de l’enseignement secondaire.

M. Hernández a affirmé que la mise en œuvre de cette stratégie permettra de jeter les bases d’une meilleure performance dans les résultats de l’évaluation internationale en 2025.

« Ce plan comprendra également la formation des enseignants dans les domaines qui font l’objet de l’évaluation et la fourniture de ressources d’apprentissage aux écoles. Nous travaillerons également avec la famille en tant qu’acteur clé dans le processus d’apprentissage des enfants et des adolescents », a-t-il déclaré.

Le ministre a également indiqué que le plan envisage l’intégration et la préparation des directeurs d’école afin qu’ils concentrent leurs plans opérationnels sur la nécessité de renforcer l’expérience d’apprentissage dans l’enseignement secondaire inférieur, ce qui est une priorité pour obtenir de meilleurs résultats, non seulement en termes de PISA, mais aussi en termes de qualité de l’éducation à ce niveau en général.

Le « Programa con Base », mis en œuvre dans les premières années de l’école primaire pour renforcer l’alphabétisation et les mathématiques, est une expérience positive dont les résultats à ce jour sont plus qu’encourageants », a déclaré M. Hernández.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − huit =

Verified by MonsterInsights