L’IDAC et Onamet vont améliorer la météorologie aéronautique

L’Institut dominicain de l’aviation civile (IDAC) et l’Office national de météorologie (Onamet) ont formalisé un accord de coordination interinstitutionnelle visant à renforcer la prestation de services météorologiques aéronautiques dans le pays, conformément aux normes énoncées par la Convention relative à l’aviation civile internationale.

Par le biais de l’accord signé par Héctor Porcella, directeur général de l’IDAC, et Gloria Ceballos, directrice d’Onamet, les institutions publiques s’engagent à appliquer de manière effective le décret présidentiel 176-17 du 23 mai 2017, à répondre aux exigences de l’accord et aux recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Les parties conviennent que la gestion et l’exploitation des équipements et systèmes météorologiques restent à la charge de l’IDAC, qui à son tour accorde à l’Onamet le pouvoir de rester interconnecté aux équipements météorologiques installés et exploités par l’entité aéronautique.

L’accord stipule également que l’Onamet répondra aux demandes de transfert de personnel formulées par l’IDAC, du personnel spécialisé qui travaille actuellement dans ce bureau, en épuisant la procédure établie dans la loi 41-08 de la fonction publique.

Porcella et Ceballos ont convenu qu’il s’agit d’une étape transcendantale pour l’aéronautique civile et la météorologie aéronautique dominicaine, en s’adaptant aux normes et aux exigences de la navigation aérienne internationale.

Accord de la plus haute importance

« Cet accord entre nos institutions est de la plus haute importance, car il permet à l’IDAC d’élargir sa gamme de services au profit d’une plus grande sécurité opérationnelle dans la navigation aérienne, tout en élargissant et en renforçant le service stratégique offert par Onamet », a déclaré M. Porcella.

De son côté, M. Ceballos a rappelé qu’Onamet est né, a grandi et s’est développé main dans la main avec l’IDAC, travaillant toujours en collaboration en tant qu’institutions sœurs. « Nous continuerons à offrir les autres services météorologiques dont bénéficie la population dominicaine, mais pour continuer à répondre aux exigences de IDAC Meteorologíal’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), nous cédons la section de météorologie aéronautique à l’IDAC ».

Lors de la signature de l’accord, le directeur général de l’IDAC a réaffirmé que dans les prochains mois, deux nouveaux radars Doppler seront installés, l’un à Puerto Plata et l’autre à Saint-Domingue, en plus de celui qui fonctionne déjà à Punta Cana.

À cet égard, le directeur national d’Onamet a indiqué que le radar Doppler de Punta Cana fera partie de la mosaïque radar des Caraïbes, dont les données seront incorporées à ce circuit, pour la saison cyclonique de 2024.

Afin de respecter l’objectif de l’accord de coopération interinstitutionnelle, l’IDAC et l’Onamet ont convenu de former une commission mixte composée de représentants des deux institutions, dont la principale responsabilité sera de coordonner le transfert de la prestation du service de météorologie aéronautique sur le territoire national à l’IDAC, ainsi que le transfert du personnel technique nécessaire en utilisant les mécanismes établis par la loi n° 41-08 de la fonction publique et ses règlements d’application, entre autres actions.

Source: Arecoa.com

En savoir plus : Développement

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =

Verified by MonsterInsights