Une alliance fructueuse entre le Japon et la RD

Dans un récent article publié sur le site du ministère japonais des Affaires étrangères, l’ambassadeur Takagi Masahiro a mis en lumière la collaboration étonnamment réussie entre les villes de Matsudo et de Constanta, intitulée « Échange entre la ville de Matsudo et la ville de Constanta à travers les poires ».

Cet effort commun, en gestation depuis 2015, apparaît comme un exemple exceptionnel de collaboration transcontinentale qui dépasse les frontières géographiques et englobe la culture, l’économie et la diplomatie.

Cultiver des poires et renforcer les liens : Un projet unique

De la ville de Matsudo, connue pour ses célèbres poires du « XXe siècle », à la montagneuse Constanza en République dominicaine, ce partenariat a porté ses fruits, littéralement.

La coopération visant à cultiver des poires de Matsudo sur le sol dominicain a évolué depuis 2016, démontrant un engagement inébranlable malgré l’adversité, comme la pandémie de COVID-19.

Le plus remarquable est l’utilisation innovante du programme de « coopération technique communautaire » de la JICA, qui a permis d’adapter les techniques de culture au climat et à l’altitude de Constanza.

Cette approche représente non seulement un coup de pouce à la diversification de la production fruitière en République dominicaine, mais crée également un rare précédent en matière de transfert de connaissances et de collaboration technique entre villes.

Sports, pompiers et gastronomie : des liens au-delà des poires

Le lien entre Matsudo et Constanta ne se limite pas aux poires. Avant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, Matsudo a accueilli un athlète de taekwondo de la République dominicaine, démontrant ainsi un engagement tangible en faveur des échanges culturels par le biais du sport. En outre, la donation par Matsudo de camions de pompiers à Constanza a renforcé les liens entre les deux villes.

L’accord de partenariat signé entre les maires de Matsudo et de Constanza, en présence de l’ambassadeur dominicain au Japon, Robert Takat, est allé au-delà du protocole. Ce pacte a ouvert la voie à des initiatives culinaires, telles que la vente de délicieux desserts à base de cacao dominicain à Matsudo, fusionnant les traditions gastronomiques des deux pays.

Célébrer la diversité et la contribution des immigrants

Le lien entre Constanza et les immigrants japonais après la Seconde Guerre mondiale témoigne de la diversité qui enrichit la ville. Le festival des récoltes, qui s’est tenu en juillet dernier, était une vitrine des événements japonais tels que la danse bon, les arts martiaux et l’histoire de l’immigration.

L’ambassadeur Takagi Masahiro a participé activement au festival, reflétant ainsi la richesse culturelle partagée entre le Japon et la République dominicaine. En outre, l’événement a mis en lumière la contribution des immigrants japonais et espagnols à la transformation de Constanza en une région agricole renommée.

Perspectives d’avenir et appréciation de la coopération

Cet échange permanent entre Matsudo et Constanza représente non seulement un partenariat réussi entre deux villes éloignées, mais symbolise également la collaboration fructueuse entre le Japon et la République dominicaine.

Dans son article, l’ambassadeur Takagi Masahiro ne met en lumière qu’une partie de cet échange, laissant la porte ouverte à de futures initiatives visant à consolider davantage l’amitié entre les deux nations.

Source: presidencia.gov.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − deux =

Verified by MonsterInsights