Tourisme, services et commerce, amélioration de l’emploi

Dans le niveau d’amélioration enregistré par l’emploi en République dominicaine au premier trimestre de cette année, par rapport à la même période en 2021, les secteurs qui ont le plus contribué sont le tourisme, les services, le commerce et la construction.

Ils ont été à l’avant-garde, dans un contexte où la partie concernant la santé s’est également assouplie. Le nombre total de personnes employées (y compris le formel et l’informel) entre janvier et mars 2022 a atteint 4 640 113 travailleurs. Ce chiffre est proche du niveau d’emploi qui existait avant la pandémie de covid-19, soit une augmentation de 226 730 personnes en emploi net par rapport au trimestre janvier-mars 2021.

Il s’agit d’une croissance de 5,1 %, selon les résultats de l’enquête nationale continue sur la main-d’œuvre (ENCFT) de la Banque centrale de la République dominicaine. Sur la base de l’arithmétique reflétée dans la recherche, l’augmentation de 226.730 personnes (5,1 %) dans les trois premiers mois de l’année en cours (vue sur une base consolidée) par rapport à la même période de 2021 a eu la concentration suivante : les hôtels, bars et restaurants ont contribué 67.482 emplois, les autres services (67.209), le commerce (47.502), la construction (35.134), la santé et l’assistance sociale (25.417).

L’administration publique et la défense ont contribué à hauteur de 11 959, l’industrie (16 166), l’éducation (6 496). Ensemble, toutes les professions susmentionnées représentent 81,4 % du nombre total de personnes employées, selon l’ENCFT. L’étude montre également une diminution d’une année sur l’autre des travailleurs dans les secteurs des transports et des communications (-40 532), de l’agriculture et de l’élevage (-7 556), de l’électricité et de l’eau (-1 866), de l’intermédiation financière et des assurances (-680), qui représentent les 18,6% d’emplois restants.

Quant à l’analyse par catégorie professionnelle, pour le premier trimestre 2022, on observe des augmentations en glissement annuel de la population occupée dans tous les groupes, à l’exception du service domestique, où les employés privés (représentant 38,0 % de l’emploi total) sont en tête avec 167 758 nouveaux emplois par rapport au premier trimestre 2021.

Viennent ensuite les employeurs ou partenaires actifs (3,7 %) avec une augmentation de 36 667 emplois ; les employés de l’État (13,9 %) avec une augmentation de 19 412 nouveaux travailleurs ; les travailleurs familiaux non rémunérés (1,7 %) avec une croissance de 7 132 emplois et les travailleurs pour compte propre (38,1 %) avec 5 988 personnes occupées supplémentaires.

Quant au service domestique (qui représente 4,7 %), il a connu une diminution de 10 228 emplois.

En détail, sur la base des résultats de l’enquête de la Banque centrale, en ce qui concerne les groupes professionnels, ceux qui ont enregistré les plus fortes augmentations sont les travailleurs des services (88 312), les techniciens de niveau moyen (78 581), les employés de bureau (59 734), les opérateurs et artisans (15 381), les ouvriers non qualifiés (7 268) et les agriculteurs et éleveurs qualifiés (4 435), qui représentent 80,4 % des employés.

Les cadres et administrateurs, les opérateurs et conducteurs, ainsi que les professionnels et intellectuels, qui constituent environ 19,6 % des travailleurs, ont enregistré une baisse d’une année sur l’autre de 16 831, 7 765 et 2 386 employés, respectivement.

La reprise de l’emploi s’est concentrée sur les femmes et les jeunes, qui ont été les plus touchés par la crise sanitaire des covides.

Segment féminin

La population féminine a représenté 73,2 % des 226 730 nouveaux emplois générés au premier trimestre de 2022, par rapport à la même période en 2021, soit l’équivalent de 165 950 emplois.
Les hommes représentaient les 26,2 % restants (60 779 emplois supplémentaires).

En ce qui concerne les jeunes, ceux âgés de 25 à 39 ans ont enregistré la plus forte augmentation du nombre d’actifs occupés en glissement annuel pour le premier trimestre 2022, de l’ordre de 146 605 emplois supplémentaires, suivis par les 15-24 ans, qui ont enregistré une hausse de 68 848 emplois. La population âgée de 60 ans et plus a connu une augmentation de 11 677 nouveaux emplois.

L’amélioration observée sur le marché du travail depuis le troisième trimestre 2020 en termes de reprise du nombre total de personnes employées est le reflet de la résilience de l’économie dominicaine face aux effets négatifs de la pandémie et de l’environnement international actuel, caractérisé par les récents conflits géopolitiques et le choc des coûts mondiaux.

Grâce à la résilience de la République dominicaine, l’économie a enregistré une croissance de 6,1 % au premier trimestre de 2022.

Regard individuel, en fonction des types d’activités

La population employée dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage (entre 2021 et mars 2022) est de 363 299 personnes, dans l’industrie 463 628, dans l’électricité et l’eau 71 260, dans la construction 399 812, dans le commerce 955 006 et dans les hôtels, bars et restaurants 326 746.

Dans le même temps, 334 522 personnes étaient employées dans les transports et les communications, 103 221 dans l’intermédiation financière et 258 515 dans l’administration publique et la défense.

Selon les chiffres de l’enquête nationale continue sur les forces de travail de la Banque centrale, le nombre de personnes employées est de 272 499 dans l’éducation, 183 077 dans la santé et l’assistance sociale et 881 739 dans les « autres services ».

88 %

Les emplois générés dans l’économie au cours de la période analysée se situent dans les tranches d’âge 15-24 ans et 25-39 ans.

En savoir plus : Diversités en République dominicaine

En savoir plus : Tourisme en République dominicaine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + dix-huit =