Collado annonce qu’il travaille à la promotion de la « Dominicana Bachata »

Le ministre du Tourisme, David Collado, a déclaré lundi qu’il travaillait à la promotion de la bachata au niveau international par le biais de la « dominicana bachata » et a assuré que dans toutes les parties du monde on parlerait de ce rythme musical, autonome de la République Dominicaine.

Il a indiqué qu’il s’agit d’une première « et nous ne vendons pas cela, mais le temps est venu d’évoluer et nous sommes connus dans le monde pour le merengue et la bachata ».

Pour rappel, la bachata est un genre musical de danse né en République Dominicaine au début des années 1960. Influencée par des rythmes tels que le boléro, le son cubain ou les trios mexicains et portoricains, elle était généralement accompagnée de paroles nostalgiques qui parlaient de l’amour et des peines de cœur de ses protagonistes.

C’est actuellement l’un des genres latins les plus populaires au monde, plus encore que la salsa ou le merengue.

M. Collado a également souligné qu’il était temps de promouvoir le tourisme sportif, culturel, gastronomique et historique dans la ville coloniale, ainsi que le tourisme de luxe : « Nous discutons avec les grandes chaînes hôtelières pour qu’elles proposent un tourisme de luxe ».

Il a indiqué que la Casa de Campo venait de terminer 64 chambres, dont l’une coûte 14 000 dollars et a été occupée tout l’hiver.

Il a rappelé que le gouverneur de la Banque centrale a déclaré que l’économie de la RD dépendait à plus de 30 % du tourisme, et que la question de la relance du tourisme devait donc être prise très au sérieux.

David Collado a participé à l’émission Matinal, diffusée sur la chaîne 5 de Telemicro, où il a déclaré que chaque Dominicain devrait toujours penser à la marque pays de la République Dominicaine.

Au sujet de l’insécurité citoyenne et des protestations sociales dans le pays, le ministre du tourisme a déclaré qu’il croit en la liberté d’expression et en la démocratie, mais qu’il comprend que les plaintes et les grèves doivent être organisées et pacifiques, afin de ne pas nuire à l’image de la République Dominicaine, qui est au mieux de sa forme.

Il a également misé sur un tourisme durable, où les touristes peuvent s’identifier aux Dominicains, visiter et connaître notre culture, notre essence.

Source : Elnuevodiario.com.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 5 =

Verified by MonsterInsights