Roberto Álvarez participe à la réunion des ministres des affaires étrangères au Guatemala

Les ministres des affaires étrangères et les délégués de haut niveau se sont rendus à Guatemala City pour l’investiture du président élu Bernardo Arévalo et de la vice-présidente élue Karin Herrera.

Compte tenu du retard pris par le Congrès de la République pour s’accorder sur un conseil d’administration, les ministres des affaires étrangères, convoqués en urgence, ont adopté une déclaration appelant à respecter le mandat constitutionnel et à procéder à la prestation de serment du président élu le 14 janvier, comme prévu.

Les signataires, dont le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, le haut représentant de l’Union européenne, Josep Borrell, et le secrétaire général ibéro-américain, Andrés Allamand, ont réitéré leur soutien à la démocratie au Guatemala, en soulignant le caractère équitable, libre et transparent des élections qui se sont déroulées en août dernier et qui ont été approuvées par les observateurs internationaux.

La RD était représentée par son ministre des affaires étrangères, Roberto Álvarez, qui a joué un rôle actif dans la convocation de cette réunion et dans la rédaction d’une déclaration commune de soutien à la démocratie guatémaltèque.

Cette réunion et cette déclaration représentent un engagement solide en faveur des principes démocratiques dans la région et un appel à toutes les parties concernées pour qu’elles travaillent ensemble à leur préservation.

Déclaration de soutien au président Bernardo Arévalo et à la démocratie au Guatemala

Réunis dans la ville de Guatemala pour l’investiture présidentielle, nous appelons le Congrès de la République à remplir son mandat constitutionnel et à remettre aujourd’hui le pouvoir, comme l’exige la Constitution, au président élu Bernardo Arévalo et à la vice-présidente élue Karin Herrera.

Le peuple guatémaltèque a exprimé sa volonté démocratique lors d’élections justes, libres et transparentes, approuvées par la communauté internationale par le biais de ses missions d’observation électorale. Cette volonté doit être respectée.

Au nom de toutes les délégations invitées et représentées ici au niveau des chefs d’État et de gouvernement, des ministres des affaires étrangères et des hauts fonctionnaires, du secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), du haut représentant de l’Union européenne et du secrétaire général ibéro-américain.

Source: Presidencia.gob.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 − un =

Verified by MonsterInsights