Henri Hebrard : les envois de fonds d’avril contribuent à une reprise économique « plus rapide »

La République dominicaine a reçu 910,8 millions de dollars US de transferts de fonds en avril 2021, soit 515,8 millions de dollars US de plus qu’à la même période de 2020, mois qui a subi la plus forte baisse des transferts de fonds en raison de la pandémie de covid-19, selon la Banque centrale dominicaine (BCRD).

Ces envois de fonds supplémentaires, selon l’économiste et consultant Henri Hebrard, encouragent sans aucun doute une plus grande consommation et contribuent à leur tour à une reprise « plus rapide » de l’économie locale.

« Envois de fonds vers la République dominicaine : toujours une excellente nouvelle pour tant de familles dans le besoin », a déclaré M. Hebrard sur son compte Twitter.

Cette source d’argent reçue par les familles dominicaines, généralement les segments à faibles revenus, en provenance de l’étranger a un fort impact sur les finances de ces ménages, en raison de son effet multiplicateur et du dynamisme du marché des biens et services. Parmi eux, l’éducation, la consommation alimentaire et d’autres produits de base.

Les données fournies par la Banque centrale indiquent que, cumulativement, entre les quatre premiers mois de cette année, les transferts de fonds ont totalisé 3 459,5 millions de dollars US, soit 1 361,3 millions de dollars US de plus que la même période de 2020, atteignant une croissance de 64,9 % en glissement annuel.

« L’un des principaux facteurs qui ont influencé le comportement des envois de fonds est l’amélioration des conditions économiques aux États-Unis, où réside la majeure partie de la diaspora dominicaine », a déclaré l’autorité monétaire.

Ce pays d’Amérique du Nord est à l’origine de 86,6% des flux en avril. Avant la pandémie, cette participation oscillait entre 75,0 et 80 points de pourcentage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + quatorze =