La numérisation des MPME augmentera les exportations

Le président de Procompetencia RD assure que la numérisation des MPME augmentera les exportations.

María Elena Vásquez, qui a expliqué que les MPME sont d’importants générateurs d’emplois et que leur développement est essentiel pour la durabilité économique des pays.

l est nécessaire de s’attaquer au retard de la capacité d’exportation des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) afin de favoriser un meilleur environnement de concurrence et d’innovation dans la région, en s’appuyant sur les plateformes numériques et le commerce électronique.

C’est ce qu’a déclaré la présidente du conseil d’administration de la Commission nationale pour la défense de la concurrence de la République dominicaine (ProcompetenciaRD), María Elena Vásquez, qui a expliqué que les MPME sont d’importants générateurs d’emplois et que leur développement est essentiel pour la durabilité économique des pays.

Elle a précisé qu’en République dominicaine, il y a 1,5 million de MPME enregistrées (51% dirigées par des femmes), qui représentent 54% du marché du travail et 39% du PIB.

Participant à la conférence « Plateformes numériques, commerce électronique et MPME », M. Vázquez a déclaré que les autorités de la concurrence doivent les défendre et les soutenir.

Il comprend que ces entreprises ne représentent que 25 % du PIB régional, contrairement à d’autres régions, comme l’Europe, où la moyenne est de 56 %.

Il estime toutefois que ce panorama peut changer grâce aux facilités actuelles de l’internet et aux politiques d’incitation gouvernementales visant à accélérer le processus de numérisation.

« Ces données doivent attirer notre attention et nous amener à nous demander comment faire de nos MPME des entreprises plus efficaces, solides et innovantes », dit-il.

Elle met toutefois en garde contre le fait que « cette commercialisation de biens et de services par le biais de plateformes numériques ne doit pas seulement viser à rechercher un positionnement commercial à l’étranger, mais doit également être encouragée pour favoriser une véritable culture du commerce électronique au sein de la population nationale ».

Selon le président de l’institution décentralisée de l’État dominicain, cette culture devrait inclure les propriétaires de MPME qui placent leurs produits sur une plateforme numérique et les consommateurs locaux qui peuvent acheter des biens et des services sur ces plateformes.

Il a déclaré que ces organisations ne devraient pas être laissées à l’écart de l’essor du commerce électronique à l’échelle mondiale et régionale pour devenir l’un des plus grands espaces commerciaux.

Selon les données de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), en 2021, ce type de commerce a produit 26,7 milliards de dollars, contre 16 milliards en 2013, tandis que le commerce transfrontalier a augmenté, a indiqué le responsable de ProcompetenciaRD.

Elle a rappelé qu’entre 2011 et 2015, le marché intra-régional de la livraison de colis en Amérique latine a augmenté de 25 %, ce qui a généré de grands bénéfices et renforcé les relations commerciales entre les pays de la région, notamment ceux de l’Alliance Pacifique (Chili, Colombie, Mexique et Pérou).

Le responsable a indiqué que, selon une étude de l’université de Maastricht sur la maturité numérique des MPME, la région compterait 12,9 millions d’entreprises de ce type en 2021. Sur ce total, a-t-elle précisé, 92 % étaient des microentreprises, 6,3 % des petites entreprises et 1,6 % des entreprises moyennes, représentant 60 % de l’emploi formel en Amérique latine.

Dans sa présentation, il a souligné les initiatives de formalisation telles que les efforts déployés par la Division de l’économie numérique de la Direction des services et du soutien aux MPME du ministère de l’Industrie, du Commerce et des MPME pour renforcer la compétitivité, la transformation numérique et l’intégration dans le commerce électronique, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − un =