Le ministère de l’économie indique que l’activité économique a augmenté de 2,4 % en mai, le taux le plus élevé depuis le début de l’année

Le ministère de l’Économie, de la Planification et du Développement publie l' »Informe de situación macroeconómica : Seguimiento de coyuntura » correspondant à juin 2023, qui souligne que l’indicateur mensuel d’activité économique (IMAE) a enregistré une croissance de 2,4 % interannuelle en mai, supérieure aux expansions enregistrées au cours des quatre premiers mois de l’année.

La publication mensuelle, élaborée par la Direction de l’analyse macroéconomique du Vice-ministère de l’analyse économique et sociale, indique que la croissance cumulée de l’IMAE au cours des cinq premiers mois de l’année 2023 a été de 1,4 %.

Le rapport indique que cette performance réaffirme la solidité des fondamentaux macroéconomiques du pays et est attribuée à la mise en œuvre coordonnée de mesures monétaires et fiscales expansionnistes.

Dans le même temps, les prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel pour 2023 s’établissent à 4,0 %. Pour leur part, les agents économiques s’attendent à ce que d’ici 2024, le PIB réel croisse autour de sa croissance potentielle de 5,0 %.

Concernant l’inflation, le document explique qu’elle s’est située à l’intérieur de la fourchette cible établie dans le programme monétaire en juin, pour une variation en glissement annuel de 4,00 %, soit le taux le plus bas enregistré depuis juillet 2020. Quant à l’inflation de base, elle a enregistré une variation de 5,33% en glissement annuel.

Il détaille que les groupes qui ont atténué dans une plus grande mesure la variation de l’indice des prix de juin (0,22 %) sont le Logement, avec une variation de -0,73 % et une incidence de -0,09 %, et le Transport, avec une variation de -0,16 % et une incidence de -0,03 %.

Le rapport macroéconomique note que le peso dominicain s’est déprécié pour la première fois en 24 mois, enregistrant une variation interannuelle de 0,2 % en juin 2023. Cependant, la monnaie nationale a enregistré une variation cumulée négative (-0,8 %) au cours de la période janvier-juin.

Tourisme et envois de fonds

Le document souligne que le nombre de passagers non-résidents entrés dans le pays par voie maritime et aérienne a approché 759 mille en mai 2023, soit une augmentation de plus de 138 mille passagers par rapport à mai 2022. Le nombre de touristes qui sont entrés dans le pays au cours de la période janvier-juin a accumulé un total d’environ 4,5 millions de personnes.

Il ajoute qu’en juin 2023, la valeur des envois de fonds des familles a atteint 846,4 millions de dollars, pour un total de 5 019,9 millions de dollars au premier semestre, soit une augmentation de 3,3 % en glissement annuel. De même, les envois de fonds ont connu une expansion de 5,3 % en glissement annuel au cours du mois, ce qui équivaut à une augmentation absolue de 42,6 millions de dollars.

Secteur fiscal

La publication indique qu’au premier semestre 2023, le gouvernement central a reçu des revenus de 543,7 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 71,5 milliards de dollars (15,1 %) par rapport à la même période de 2022.

En revanche, les dépenses du gouvernement central se sont élevées à 580,3 milliards RD$ au premier semestre 2023, ce qui équivaut à une augmentation de 90,0 milliards RD$ (18,4 %) par rapport à la même période de 2022.

Perspectives internationales

Le rapport mensuel indique que, selon le dernier examen des organisations internationales, l’économie mondiale connaîtra une croissance moyenne de 2,5 % en 2023 et de 2,6 % en 2024. Les prévisions de croissance mondiale sont assombries par un contexte d’inflation élevée, de politiques monétaires restrictives et de conditions financières mondiales difficiles.

Pour la région de l’Amérique latine et des Caraïbes, ajoute le document, la Banque mondiale et Consensus Forecast prévoient tous deux une croissance de 1,5 % pour 2023. Pour 2024, les prévisions ont été légèrement ajustées à la baisse pour atteindre une croissance moyenne de 2,0 %, compte tenu des niveaux d’incertitude concernant les conditions macro-financières mondiales.

Source: Mepyd.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 2 =

Verified by MonsterInsights