L’économie dominicaine reste très dynamique

L’économie dominicaine conserve un grand dynamisme dans le contexte d’un environnement défavorable

Dans l’Informe Situación Macroeconómica: Seguimiento de Coyuntura août 2022, le ministère de l’Économie, de la Planification et du Développement, souligne que la croissance a été portée par une réactivation plus rapide que prévu des secteurs de l’industrie et des services, en particulier du tourisme (34,3 %).

Santo Domingo, République dominicaine (septembre 2022). L’économie dominicaine maintient un fort dynamisme, enregistrant une expansion de 4,7 % en glissement annuel en juillet dernier, pour une croissance cumulée entre janvier et juillet 2022 de 5,5 %.

« Cette performance continue de refléter la résilience et la capacité du pays à faire face à l’incertitude de l’environnement international, de sorte qu’à la fin de l’année, la croissance de la production réelle continue d’être projetée à environ 5,0 %, en ligne avec le potentiel », indique le ministère de l’Économie, de la Planification et du Développement dans le rapport sur la situation macroéconomique : août 2022.

Selon le rapport, ces perspectives favorables reflètent la capacité et la résilience de l’économie dominicaine dans le contexte d’un environnement défavorable, où les perspectives de croissance mondiale ont ralenti.

Il indique que les ventes ont enregistré une hausse mensuelle de 0,57 % en juillet, pour un total de 1,5 million d’euros.

RD$580 milliards. La publication de la direction de l’analyse macroéconomique du vice-ministère de l’analyse économique et sociale, précise que cette variation s’explique par une augmentation des ventes dans le secteur des services (2,9 %).

Il souligne que la croissance des prix s’est ralentie en août, enregistrant une inflation interannuelle de 8,80 % et une inflation mensuelle de 0,21 %, la plus faible des 27 derniers mois, plaçant l’inflation cumulée à 5,7 %.

Pour sa part, elle indique que l’inflation de base s’est établie à 7,12 % en glissement annuel, comme en juin et juillet.

« Les groupes ayant le plus d’impact sur la croissance des prix en août sont les suivants : biens et services divers (0,09 %), éducation (0,07 %), restaurants et hôtels (0,04 %), meubles (0,03 %) et logement (0,02 %).

Le rapport note que les pressions exercées sur le coût des principales matières premières énergétiques sur le marché international commencent à s’atténuer. Il détaille que les prix des carburants et des denrées alimentaires commencent à refléter une tendance à la baisse, malgré le fait que la situation internationale continue à être influencée par des niveaux d’inflation élevés et les effets du conflit géopolitique.

Economía DominicanaSelon ces informations, le gouvernement dominicain s’est engagé à contrecarrer la dynamique haussière des prix internationaux par le biais de diverses subventions qui ont cherché à protéger le pouvoir d’achat des ménages dominicains, ce qui s’est traduit par une exécution de 44,2 milliards de RD$ au 9 septembre 2022.

Il indique que dans ce scénario, l’inflation moyenne devrait s’établir à 9,0 % et l’inflation de fin d’année (décembre) à 8,0 % en 2022.

Il souligne que la monnaie nationale a continué à s’apprécier par rapport au dollar américain, enregistrant une baisse du taux de change de 5,8 % en glissement annuel en août, avec un rythme d’appréciation plus lent par rapport au premier trimestre 2022.

L’embellie

Il souligne que la croissance a été tirée par une reprise plus rapide que prévu dans les secteurs de l’industrie et des services, en particulier dans le tourisme (34,3 %).

Elle souligne que cette dernière a été portée par l’arrivée de près de 4,9 millions de passagers non résidents au cours des huit premiers mois de l’année, ce qui équivaut à une croissance de 30,9 % en glissement annuel. « En raison de ce flux plus important de devises, une tendance à l’appréciation du taux de change est visualisée avec un taux moyen projeté de 55,25 RD$ par dollar pour la fin de l’année et un taux d’appréciation de 3,53 % par rapport à la moyenne pour 2021 », ajoute-t-il.

Le document note également que le résultat financier du gouvernement central s’est établi à -0,9 % du PIB pour la période cumulée de janvier à août 2022, contrairement à l’excédent enregistré au cours de la même période de l’année précédente (0,2 % du PIB).

Elle affirme que ce comportement s’explique par les mesures prises par le gouvernement pour contrecarrer la dynamique haussière des prix internationaux au moyen de diverses subventions, qui ont cherché à protéger le pouvoir d’achat des ménages dominicains.

Le gouvernement en action

L’Informe Situación Macroeconómica: Seguimiento de Coyuntura août 2022 souligne que les mesures mises en œuvre par le gouvernement ont eu pour priorité de soutenir les différents secteurs productifs, de faciliter l’investissement et l’activité des ménages et des entreprises, ainsi que de contribuer au développement social et environnemental.

La publication détaille 53 mesures prises en août dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, de l’eau et de l’assainissement, de la construction, de l’énergie et des mines, de l’aide sociale, des sports, de l’État, de l’environnement et du changement climatique, de l’éducation de qualité, de l’enseignement supérieur, des sciences et des technologies, du marché du travail, de la santé, des titres de propriété, du logement, du tourisme, des transports, de la sécurité des citoyens et de la diaspora.

En savoir plus: ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 17 =