Bad Bunny prend d’assaut la République dominicaine

Bad Bunny ne laisse de place à personne d’autre, il a le dessus. Au moins en République dominicaine. Le chanteur portoricain a figuré 28 fois dans la liste des 50 chansons les plus écoutées sur Spotify République dominicaine avec son nom et son prénom. Et les dix premières places sont toutes à lui.

Sur les 28 fois où son nom apparaît dans le top 50 des titres les plus écoutés ici, 23 appartiennent exclusivement à son dernier album « Un Verano Sin Ti », un mélange des sons des origines caribéennes du reguetón avec la lambada, le mambo, le reggae et le dembow.

« Titi Me Pregunto », « Me Porto Bonito » feat. Chencho Corleone et « Moscow Mule » sont les trois premières des 10 positions ininterrompues dont El Conejo Malo s’est fait le propriétaire.

La 11ème coupe ouvre l’espace à la chanteuse urbaine colombienne Karol G avec son titre « Provenza », donnant l’entrée de là à un autre quatre pièces de l’interprète de « Después de la Playa », interceptant un nouveau quatre venant avec le hit du dembowsero dominicain l’Alpha « Gogo Dance ».

Quatre de plus et en 21ème position arrive le hit « Te Felicito » de Shakira et Rauw Alejandro, comme vu dans Listín Diario. « El Apagón », « Enseñame a Bailar » et « Otro Atardecer » continuent sur la liste, qui se termine au numéro 29 avec « Callaita ».

Cette puissante diffusion en République dominicaine laisse présager que ses concerts prévus les 21 et 22 octobre à l’Estadio Olímpico de Santo Domingo connaîtront une affluence historique pour un artiste urbain dans le pays.

Depuis le début de sa carrière, le talent et le concept de Bad Bunny l’ont catapulté au sommet de la gloire artistique internationale, faisant de lui une icône majeure ; précédé par l’idée que tout ce qu’il touche devient un tube mondial, D.R. l’a adopté depuis lors et martèle encore aujourd’hui l’honneur de son héritage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − quatorze =