RD comme vice-président de la Conférence sur les océans

La République dominicaine a été choisie lundi comme vice-présidente de la Conférence des Nations unies sur les océans 2022, lors de l’ouverture de cet important événement qui se tient à Lisbonne, capitale du Portugal, du 27 juin au 1er juillet.

Selon un communiqué de presse, cette sélection fait du pays l’une des treize nations qui font partie de ce groupe restreint.

Le ministère de l’environnement et des ressources naturelles est représenté dans ce forum par le vice-ministre des ressources côtières et marines, José Ramón Reyes, et la vice-ministre de la coopération internationale, Milagros De Camps.

La journée d’ouverture de la conférence a porté sur les défis et les possibilités pour l’économie océanique de contribuer à une reprise durable et résiliente pour tous les pays.

En présentant les efforts et les progrès réalisés par la République dominicaine dans ce domaine, les représentants du pays ont souligné les actions mises en œuvre pour accroître la protection effective des océans et atteindre l’objectif de 30 % de zones protégées locales correspondant au territoire maritime.

Ils ont également souligné les alliances avec des organisations nationales et internationales telles que Mission Blue, la Fondation Minderoo, Wyss et la Blue Nature Alliance, qui permettront de promouvoir des études et des recherches qui contribueront à étendre les zones marines protégées en République dominicaine.

Ils ont souligné l’organisation d’expéditions scientifiques qui permettront au pays d’actualiser et de créer la base de référence de ces espaces maritimes, ainsi que d’atteindre une protection effective de 30 % de la zone maritime dominicaine.

José Ramón Reyes et Milagros De Camps ont également participé à l’événement Leading By Doing, qui consiste à présenter les dernières actions à grande échelle et les nouvelles annonces en matière de conservation des océans.

À propos de la conférence

La conférence est organisée pour soutenir la mise en œuvre de l’objectif 14 du développement durable, qui consiste à « conserver et utiliser judicieusement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable ».

Le forum, qui est coparrainé par les gouvernements du Portugal et du Kenya, abordera les problèmes profondément enracinés dans les sociétés qui ont été mis en évidence par la pandémie de COVID-19 et qui nécessiteront des transformations structurelles majeures et des solutions communes partagées ancrées dans les objectifs de développement durable (ODD).

En ce sens, la conférence vise à encourager les solutions scientifiques innovantes destinées à ouvrir un nouveau chapitre de l’action mondiale en faveur des océans, en tenant compte du fait que la gestion durable de ces masses d’eau passe par la mise en œuvre de technologies vertes et l’utilisation innovante des ressources marines.

D’autres sujets seront abordés lors de l’événement, notamment les menaces pour la santé, l’écologie, l’économie et la gouvernance des océans.

En savoir plus : La nature en République dominicaine

En savoir plus : Conférence sur les océans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × trois =