La Fondation Cap Cana a organisé une journée de repeuplement de la Rose Bayahibe

Dans le cadre d’une action conjointe avec le ministère de l’environnement et des ressources naturelles, la fondation Cap Cana a réalisé un reboisement massif de 1 000 roses Bayahibe, la fleur nationale de la République dominicaine, qui est en voie d’extinction.

Les roses plantées ont été reproduites à Cap Cana dans le cadre d’un des programmes gérés par la fondation, et données par la destination pour cette reforestation qui a eu lieu sur le sentier Guaraguao dans le parc national Cotubanamá à Bayahibe, l’habitat naturel de cette espèce endémique.

La Fondation Cap Cana a rappelé que la fleur de Bayahibe est l’une des espèces qu’elle protège depuis le début du développement de la destination, qu’elle promeut constamment à des fins de repeuplement, d’aménagement paysager des zones résidentielles et de sa conservation, car il s’agit d’une espèce qui se trouve dans la zone rouge.

« Depuis 2020, nous travaillons d’arrache-pied à la reproduction de cette plante grâce au programme de reproduction des plantes indigènes menacées, en collectant les graines des plantes, en les faisant germer et en les soignant dans notre pépinière jusqu’à ce qu’elles atteignent une taille appropriée pour être transplantées dans leur habitat naturel, ce qui a été fait au cours de cette journée », a déclaré Jorge Subero Medina, président de la Fondation et président exécutif de Cap Cana.

La reforestation a été réalisée dans le but d’augmenter la population de cette espèce et la zone du parc national de Cotubanamá a été choisie, car c’est le site le plus proche de son habitat naturel où sa protection peut être garantie puisqu’il s’agit d’une zone protégée.

M. Subero a rappelé que Cap Cana s’était engagée à assurer la durabilité de chacun des aspects les plus importants et les plus nécessaires pour la ville, de la gestion efficace des services à l’aide d’une infrastructure solide, en passant par la protection des espèces de la flore et de la faune dans ses ressources naturelles.

Plus de 130 volontaires de différentes organisations ont participé à l’événement : les collaborateurs de Cap Cana, l’association des propriétaires de Cap Cana (APROCAP), l’hôtel Secrets Cap Cana, l’école Cap Cana Heritage, l’éco-communauté de Bayahibe, la fondation Dana & Ivan Cerny, Green Garden Corp, le jardin botanique national et le ministère de l’environnement.

Source:Arecoa.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + neuf =

Verified by MonsterInsights