Les entités mettent en œuvre un projet de prévention des déchets plastiques à Miches

Miches est une municipalité avec un grand potentiel pour promouvoir le tourisme écologique, grâce à sa grande diversité naturelle et culturelle. Cependant, le grand nombre de décharges à ciel ouvert, de quartiers situés à la périphérie de la côte et fortement contaminés par des déchets plastiques, des déchets de tissus, du verre, du carton et des déchets organiques en décomposition, constitue un risque pour le développement durable de la municipalité.

C’est pourquoi la Coopération allemande au développement (GIZ), par le biais des projets « Circular Caribbean » et « Resilient El Seibo » mis en œuvre au nom du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et de l’Union européenne (UE), a présenté l’initiative « Miches plus propre », soutenue par le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, le bureau du maire de Miches et la société civile.

L’initiative « Miches plus propre » vise à développer une stratégie de gestion des déchets solides, à promouvoir la prévention du plastique et le respect de l’environnement dans la société par le biais de la classification des déchets plastiques à la source, ainsi que la conception de circuits de collecte de ces déchets afin de les acheminer vers un gestionnaire autorisé qui garantit leur utilisation intégrale.

Il s’agira de concevoir un modèle stratégique axé sur l’élimination et la prévention de l’utilisation du plastique, qui encourage la bonne gestion et la réduction des déchets à l’échelle des ménages, des hôtels et des commerces, dans les zones d’intervention, initialement dans les sept communautés qui composent le secteur de Los Franceses et, dans un deuxième temps, dans le centre urbain de Miches, afin d’éviter que leur destination finale ne soit la mer.

Les actions seront liées à des processus participatifs de gouvernance locale menés par la mairie de Miches, à la création d’un centre de collecte et à la promotion de micro-entreprises de recyclage du plastique avec des artisans locaux, ainsi qu’à des programmes d’implication et de sensibilisation de la communauté par le biais de l’art. En fin de compte, cela garantira le développement local de la municipalité vers une nouvelle culture de l’économie circulaire, un modèle de production et de consommation qui implique le partage, la location, la réutilisation, la réparation, le renouvellement et le recyclage des matériaux et des produits existants aussi souvent que possible.

La maire de Miches, Luz María Mercedes, a remercié les efforts des institutions et de la société civile de Miches pour prévenir les déchets solides et préserver les espaces naturels.

Elle a également souligné la transformation de l’actuelle décharge municipale en un site d’élimination contrôlée des déchets solides et l’installation d’une « station circulaire », qui servira de point de collecte pour les déchets solides ayant un potentiel de valorisation, tels que le PET.

Peter Sommer, coordinateur de Componente en République dominicaine pour Caribe Circular, a déclaré que la mise en œuvre collaborative de cette initiative permettra à Miches d’avoir des espaces publics exempts de déchets plastiques. La population, depuis les plus jeunes, aura l’occasion d’en apprendre davantage sur les déchets marins et sur la manière de les prévenir.

Mara Beez, coordinatrice locale du projet Resilient El Seibo, a souligné le grand engagement de la communauté en faveur du développement durable de la municipalité.

« Nous avons besoin d’alliances entre différents acteurs, comme celle qui a été formalisée aujourd’hui, et nous avons également besoin de l’engagement de chacun, car chaque petite contribution compte », a-t-elle ajouté.

Au cours de la réunion, une lettre de collaboration public-privé a été signée entre la mairie de Miches, le district éducatif 12-04 du ministère de l’éducation (Minerd), l’association hôtelière et touristique El Seibo-Miches (ProMiches), la fondation Tropicalia et le projet régional Caribe Circular de la GIZ pour la mise en œuvre de l’initiative « Miches plus propres ».

Chacune de ces institutions s’est engagée à développer une campagne éducative pour promouvoir la réduction et la prévention des déchets plastiques dans les Miches.

Plus de 90 personnes ont assisté au lancement de l’initiative, dont Sorivel Núñez, directeur du district éducatif 12-04, Yamil Isaías, président de ProMiches, Sofía Perazzo, présidente de la Fondation Tropicalia, et bien d’autres.

Source: Arecoa

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =

Verified by MonsterInsights